lundi 30 mai 2011

Vous reprendrez bien un petit cocktail de… « poisons » ?




Ce qui compte, ce n’est pas la quantité mais l’accumulation de petites doses !

Depuis déjà pas mal de temps, on entend des scientifiques ou des agriculteurs nous dirent que l’on ne doit pas avoir peur des pesticides dans les fruits ou les légumes, des additifs dans les aliments, parce que s’il y en a bien un peu dedans, c’est en quantité tellement minime qu’ils ne peuvent pas avoir un impact sur votre santé. Oui, je suis d’accord, si vous mangez un seul fruit par jour qui contient des résidus de pesticides, c’est sûr qu’il n’aura pas d’influence sur votre santé. Mais, le gros problème, c’est que vous ne mangez pas uniquement et seulement un seul fruit pas jour, à moins que vous soyez en période de jeûne prolongé !

C’est l’accumulation qui pose problème

Effectivement, si l’on se réfère aux recommandations gouvernementales, pour être en bonne santé, vous devez manger 5 fruits et légumes par jour.
Donc, si je raisonne bien : si vous avez des résidus de pesticides dans chacun d’entre eux, cela fait : 5 x plus de résidus, multiplié par 7 jours par semaines, cela fait : 35 x plus de résidus…
Ainsi, au bout d’une semaine, si je calcule bien, vous avez une bonne dose de pesticides dans le corps.
En plus, si je ne m’abuse, vous ne mangez pas uniquement des fruits et des légumes. Vous mangez peut-être des produits industriels, comme des plats préparés, des biscuits, des bonbons, de la viande, de la charcuterie, vous buvez peut-être des boissons gazeuses, du vin…Bref, vous prenez plaisir à manger, comme la plupart des Français le font.

Mais, tous ces produits sont truffés d’additifs, de conservateurs, de colorants la plupart du temps chimiques qui ont un impact négatif sur la santé, à force de les cumuler.

A cela s’ajoutent les problèmes d’interactions entre les différents pesticides et autres fongicides qui s’accumulent dans les aliments.

Nous sommes envahis de produits chimiques

Et, là, je ne parle que des aliments. Partout, dans notre environnement : habitation, extérieur, sont présents des produits chimiques de toute sorte qui, pris individuellement, ont un impact moins important sur la santé mais cumulés et ajoutés, nous empoisonnent à petit feu, chaque jour.

Ces substances chimiques, comme les colles, les plastiques, etc., ajoutés aux pesticides et autres additifs alimentaires, sont des perturbateurs endocriniens qui ont une incidence néfaste sur la santé, provoquant des cancers ou des stérilités ou des pubertés avancées… Bref, rien de bien réjouissant !

Un menu type à ne pas imiter


Le matin : des céréales, avec un fruit non bio
Le midi : un plat de poisson équilibré préparé, réchauffé dans son emballage plastique, un verre de vin non bio, un fruit non bio
Au goûter : une barre de céréales et une boisson gazeuse light contenue dans une boîte métallique recouverte à l’intérieur de plastique
Au souper : une soupe industrielle tous légumes, accompagnés de pain (qui peu contenir près de 200 additifs !), d’un petit morceau de fromage et d’un yaourt

A priori, ce menu ne semble pas trop mauvais. A priori, il est assez équilibré et sain puisque vous mangez des légumes, des fruits, des céréales, du poisson, des produits laitiers, bref, tout ce que les nutritionnistes vous recommandent.
Mais, au final, si on additionne tout, vous avez accumulé des tas de produits chimiques dans votre corps !

Quelles solutions ?

- Mangez bio le plus souvent possible. C’est faisable et pas plus cher, à condition de changer vos habitudes alimentaires.
- Cuisinez le plus possible vous-même
- Utilisez des produits cosmétiques bios, des produits ménagers bios.
- Remplacez vos contenants plastiques par des contenants en verre.
- Choisissez des textiles écolos.
- Evitez, dans la mesure du possible, d’ajouter encore des produits chimiques de toute sorte dans votre habitation, en choisissant des revêtements sols ou murs, des peintures, des colles, des isolants et même des meubles écolos. Surtout, aérez le plus possible pour que les polluants présents s’évacuent le mieux possible. Invitez des plantes dans votre maison.
- Bannissez les pesticides, herbicides et insecticides en tout genre de votre jardin.
- Espérez que les conclusions des études scientifiques qui prouvent déjà la nocivité de « l’effet cocktail » soient prises en comptent par les pouvoirs publics pour interdire certains produits chimiques et encourager l’agriculture biologique.
- Espérez que d’autres études scientifiques totalement indépendantes soient menées pour que plus aucun doute ne soit admis. Là, l’accumulation aurait forcément du bon…

Avec ces recommandations de bons sens, vous n’éliminerez pas totalement les « poisons chimiques » dans votre corps, mais vous en limiterez une bonne partie. Vous diminuerez ainsi leur accumulation !

samedi 28 mai 2011

Autoconstruire sa terrasse



(source photo : http://go.abondanced.autoconstruc.1.1tpe.net/)


Une belle terrasse cela coûte cher !

Un bon bricoleur peut la réaliser lui-même, mais encore faut-il savoir comment faire, par où commencer.
Il faut d'abord planifier et dessiner son projet, choisir les matériaux que l'on va utiliser (et donc bien les connaître), puis déterminer la structure que l'on va choisir. Et seulement après ces différentes étapes, vient la réalisation et, là encore, de nombreux problèmes apparaissent : il faut penser à une trappe de visite, il faut connaître les règles à respecter pour le garde-corps, etc.

Bref, quand on y réfléchit, on s'aperçoit que c'est moins évident qu'il n'y paraît. Pour s'en sortir, il faut être aidé par un professionnel qui vous donne pas à pas les conseils et les astuces à suivre.
Mais où trouver ces conseils ?
- dans les magasins de bricolage ? : bien souvent les vendeurs n'y connaissent pas grand chose ou au mieux, peuvent vous renseigner sur la qualité des matériaux mais c'est tout.
- sur les forums internet ? là on trouve tout et n'importe quoi ! D'un forum à l'autre les informations sont totalement contradictoires ! Il est donc difficile de s'y retrouver.

Il y a quelques mois, j'ai découvert Bruno Caillard et son guide de construction des terrasses en bois.








Dans son guide, (de 4 tomes), il vous accompagne pas à pas pour la construction de votre terrasse. Non seulement, il vous explique en détails tout ce qu'il faut faire, réponds à toutes vos questions avant la mise en chantier et pendant la réalisation, mais il vous propose également des animations 3 D pour mieux comprendre, et également des outils de calculs pour vous aider.
C'est un peu comme si un pro était là, à vos côtés, pour vous guider, vous apprendre toutes les techniques, vous conseiller.

Regardez cette vidéo et vous serez convaincu :



Alors si vous envisagez d'autoconstruire votre terrasse, choisissez la facilité en faisant confiance à un expert, cliquez vite sur l'image ci-dessous :






jeudi 26 mai 2011

L'Oise verte et bleue les 4 et 5 juin 2011




Les 4 et 5 juin prochain aura lieu la sixième édition de "L'Oise verte et bleue, l'événement grandeur nature".

Cette manifestation est organisée par le Conseil Général et par plus de 200 associations et collectivités.



Durant ces 2 jours, plus de cent animations combinant découvertes culturelles et pratiques sportives, à pied, en vélo, sur l’eau ou dans les airs vous sont proposées.


Voici quelques exemples :

- Fête de la voile au bois d'Ageux

- Découverte des orchidées et de nombreuses autres espéces à La Réserve Naturelle Régionale de Saint-Pierre-es-Champs

- Sortie nocturne à l'écoute des chiroptères et autres habitants des marais de Sacy et de leurs environs

- Animations destinées aux enfants autour des plantes et des marionnettes à La ferme pédagogique « Les Fleurs en Liberté »

- Visite des carrières souterraines de Saint-Martin-le-Noeud

- Danses, chansons françaises et guinguette à Creil

- etc.

Retrouvez toutes les informations concernant cet événement sur http://www.oise-verteetbleue.com

mercredi 25 mai 2011

Le point de vue de Jeremy Rifkin sur le nucléaire en France

« Jeremy Rifkin est le président de la Foundation on Economic Trends et l'auteur de dix-sept livres à succès sur l'impact des changements scientifiques et technologiques sur l'économie, la main-d'œuvre, la société et l'environnement. Il a aussi été un conseiller du président Nicolas Sarkozy et de la chancelière allemande Angela Merkel, au cours de leurs présidences du Conseil européen, sur les questions liées à l'économie, le changement climatique et la sécurité énergétique. Il est actuellement conseiller de la Commission européenne au Parlement européen, et de plusieurs chefs d'Etat de l'Union Européenne. » (source http://www.foet.org/JeremyRifkin.htm)

Voilà ce qu’il pense de l’avenir de l’énergie nucléaire en France et dans le monde :


mardi 24 mai 2011

Prenez du plaisir avec l’écologie !





L’écologie n’a rien de triste bien au contraire !
J’entends quelquefois autour de moi des trucs du genre : « l’écologie c’est chiant, c’est tous des interdits », « il faut toujours faire attention à ci ou à ça », « on n’est plus libre de rien », « avec tout ce qu’on entend, on va bientôt plus pouvoir manger », « si on écoutait les écolos, faudrait vivre comme des ermites », « les écolos sont tristes et rabat-joie », etc.

Des écolos de toute sorte
C’est comme pour tout, des écolos, il y en a de toute sorte :
- des tristes et des moins tristes
- ceux qui veulent à tout prix imposer leur point de vue sans comprendre qu’il est parfois très difficile de changer d’habitudes du jour au lendemain
- ceux qui culpabilisent à tout bout de champs les non-écolos
- ceux qui sont plus pédagogues et qui expliquent plutôt que d’imposer
- ceux qui considèrent l’écologie comme un moyen de se sentir mieux, en meilleure forme et en harmonie avec la nature et le monde qui les entourent
etc.

Avec l’écologie, vous pouvez vous faire plaisir
Moi, je me situe plutôt dans les deux dernières catégories. Je pratique l’écologie par plaisir et non par contrainte. N’étant pas d’un naturel très servile et assez libre, il me semble totalement impensable de faire des choses qui ne me procurent aucun plaisir, qui m’obligent à faire certaines choses sans contrepartie positive en échange.
Si l’écologie n’était faite que de contraintes, il y a belle lurette que je l’aurais abandonnée !
Je n’hésiterais pas une seconde à m’en écarter si elle me coûtait trop dans tous les sens du terme. D’ailleurs, si je juge que certains préceptes sont tout à fait intéressants mais qu’ils seraient trop durs à appliquer, je cherche un moyen plus simple et plus attrayant pour arriver au même résultat.

La vie est faite de joies, de plaisirs et d’enthousiasmes.
L’écologie m’apporte toutes ces satisfactions.
Je me sens mieux dans ma peau. Je suis en meilleure forme.
J’apprends chaque jour de nouvelles choses.
Je rencontre des tas de personnes avec qui je discute d’écologie… et de bien d’autres choses.
J’adore expliquer pourquoi l’écologie c’est bien, sans imposer mon point de vue.
Comme je n’applique rien bêtement, sans avoir pris des tonnes de renseignements sur le sujet avant, mes arguments sont, dans la majorité des cas, assez convaincants. Si les gens ne sont pas d’accord avec moi, ils sont libres, je ne suis pas là pour les convertir.
Je n’ai pas l’impression d’être enfermée dans mon petit monde écolo. Au contraire, je partage beaucoup plus de choses qu’avant.

Bref, je prends plaisir à pratiquer l’écologie tout simplement parce que je ne la considère pas du tout comme une contrainte mais plutôt comme une accumulation de moments joyeux et ludiques qui ensoleillent ma vie chaque jour !

samedi 21 mai 2011

Connaissez-vous « Antidote Europe » ?



Une alternative à l’expérimentation animale


Pour faire simple, « Antidote Europe » est une association à but non lucratif, créée en 2004, qui a pour but de fournir une alternative aux recherches scientifiques traditionnelles, effectuées sur les animaux, qu’elle juge archaïques et obsolètes. Elle a mis au point des tests, moins chers et plus rapides, sans avoir recours à l’expérimentation animale.

Un de ses derniers articles est d’ailleurs intitulé : « Les hommes ne sont pas des rats de 70 kilos ! ». On ne peut être plus clair….

Un comité de scientifiques

« Antidote Europe », c’est un comité scientifique composé de chercheurs indépendants, souvent anciens du CNRS.

Ce sont des chercheurs d’envergure internationale, donc très compétents.

Ils ont mis au point une méthode d’évaluation, la toxicogénomique, qui consiste à introduire les substances chimiques à tester dans des cultures de cellules humaines, pour examiner si ces dernières subissent ou non des perturbations.

Ainsi, plus besoin des animaux et les testes sont moins chers et plus rapides.

Un groupe contre les expérimentations animales pour des raisons scientifiques

Les membres d’ « Antidote Europe » ne sont pas contre l’expérimentation animale parce qu’ils veulent protéger les animaux. Non, ils s’appuient sur des raisons essentiellement scientifiques pour la rejeter et surtout sur le fait que ce type d’expérimentation animale cause plus de dégâts que de biens.

Le comité teste les médicaments mais aussi les produits chimiques, sur leur impact sur l’homme et l’environnement.

Les animaux ne sont pas des humains !

Le plus grand danger de l’expérimentation animale est que les résultats obtenus en laboratoire sur les cobayes ne peuvent, en aucune manière, être transposés à l’humain. Or, depuis des années, la réglementation impose aux firmes pharmaceutiques l’expérimentation sur l’animal avant la mise sur le marché d’un médicament. Or, si le médicament est « bon » pour les animaux, il ne le sera pas forcément sur l’homme. D’où, le retrait, après quelques années, de médicaments car on se rend compte que les effets secondaires sur l’homme n’avaient pas été prévus !

L’expérimentation animale est dangereuse !

L’autre grand danger de l’expérimentation animale c’est que les industriels l’utilisent avant de mettre sur le marché leurs produits contenant de nouvelles substances chimiques, comme par exemple, au hasard, le bisphénol A.

Or, ces substances peuvent ne pas être dangereuses sur l’animal mais sur l’homme, elles peuvent causer des dégâts irréversibles. Avec l’expérimentation animale, on n’a aucun recul et surtout, encore une fois, l’animal n’est pas un homme, il ne réagit pas de la même façon, il vit plus longtemps…

D’où, l’apparition, au fil du temps, des nombreux cancers, des cas de stérilité, d’Alzheimer, de Parkinson, etc., provoqués par les produits chimiques mis sur le marché après une simple expérimentation animale.

Des années après, on se rend compte qu’ils ne sont pas bons pour l’homme, qu’ils pénètrent dans son sang, dans ses cellules, dans son cerveau, petit à petit, jusqu’à provoquer après quelques années des cancers ou d’autres maladies graves.

Finalement, les hommes sont considérés comme des cobayes comme ces pauvres animaux qui sont utilisés pour faire des tests qui, au final, ne servent à rien !


« Antidote Europe » tente de convaincre les firmes, les industriels, les Etats, l’Europe, d’abandonner l’expérimentation animale. Différentes actions sont proposées chaque année… L’expérimentation animale n’a malheureusement pas encore disparue. Est-ce une simple question de temps ?

jeudi 19 mai 2011

Journées Doullennaises des Jardins d’Agrément



(affiche source http://www.jdja.net/)

Samedi 28 et dimanche 29 mai 2011 auront lieu, à la citadelle de Doullens, les 24émes Journées Doullennaises des Jardins d’Agrément.
Le thème de cette année est : "Jardin (E)moi"

L'invité d'honneur sera Claude Bureaux, maître-jardinier au Jardin des Plantes de Paris, chroniqueur horticole sur France Info, auteur de nombreux ouvrages. Il dédicacera ses livres durant la manifestation et pourra également vous donner de nombreux conseils.


........


En plus de la soixantaine de jardiniers pépiniéristes présents, vous y découvrirez "des Installations éphémères qui évoqueront l’histoire sensuelle des jardins et la multiplicité des échanges entre l’Homme et la nature".


Pour vous donner envie d'y aller, voici le reportage que TF1 avait réalisé sur la manifestation de 2010 :



Cette manifestation se déroulera de 9h30 à 19h, sans interruption. Une restauration sur place est possible. Le prix de l'entrée est de 6 euros (gratuit pour les moins de 15 ans), le parking est gratuit. Nos amis les toutous sont mêmes acceptés (à condition qu'ils soient tenus en laisse évidemment) !

mercredi 18 mai 2011

Documentaire Mauvaises ondes ce soir sur France 3




Sophie Le Gall a réalisé un documentaire de 90 minutes "Mauvaises ondes" diffusé ce soir sur France 3.
6 mois d'enquête ont été nécessaires et ont permis de démontrer que les scientifiques subissent des pressions de la part des industriels.
Bizarrement (!), les études et les expériences démontrant la dangerosité des téléphones portables, du wifi, des antennes relais, etc. n'aboutissent pas, les crédits sont supprimés et certains scientifiques sont même menacés. Il faut noter également qu'aucun opérateur n'a accepté d' interview pour ce film.


Alors, pourra-t-on se passer du téléphone portable ?

Il est indéniable que le téléphone portable rend de grands services. En cas de panne, d’urgences, il est sécurisant de savoir que l’on peut contacter très vite la police ou les pompiers. Pour les gens qui travaillent, qui sont toujours sur la route, il permet d’être disponibles à tout moment, afin de ne pas rater d’éventuels nouveaux contrats. Il aide également à tisser un lien social, notamment avec les SMS : d’un faible coût (toujours moindre que l’appel), il permet aux jeunes (ou aux moins jeunes) de communiquer entre eux. Parfois, pour les timides, les phobiques sociaux, c’est un bon moyen – voire le seul – qu’ils aient en leur possession pour communiquer. Ce n’est peut-être pas le meilleur, mais c’est au moins çà… Le téléphone portable permet également de savoir où se trouve votre enfant, à tout moment à condition qu’il vous dise véritablement où il se trouve évidemment !

Bien sûr, tous ces avantages ont leur revers de médaille. Pour ce qui est des SMS, d’abord, cela engendre des catastrophes au niveau de l’orthographe. Les copies sont maintenant remplies de mots « SMS ». Certains ne connaissent plus que ce langage, ce qui n’augure rien de bon pour l’avenir.

D’autre part, le fait d’être joignable quasiment 24 h sur 24, a indéniablement un inconvénient certain. Vous ne pouvez jamais être déconnecté de votre travail. Vous finissez par devenir esclave de votre téléphone portable. Toutefois, quelquefois, les sonneries incessantes peuvent donner le sentiment d’être important, d’apparaître comme quelqu’un de très occupé, comme un travailleur sérieux et insatiable…

Certains ne savent plus vivre seuls. Il faut que leur téléphone portable soit allumé sans cesse, au cas où… Ils passent même leur temps à téléphoner à n’importe qui, n’importe quand et à n’importe quelle heure sans se préoccuper s’ils dérangent ou non. Ils en deviennent, à la limite, irrespectueux pour les autres. Ils n’éteignent jamais leur téléphone, que ce soit en classe, au cinéma ou au restaurant… On ne sait jamais, ils pourraient rater le coup de fil de leur vie. Alors que, bien souvent, ils ont une vie banale.

De plus, beaucoup ne savent plus prendre une décision seuls. Je suppose que vous avez déjà assisté à ce genre de scène dans une grande surface, un monsieur qui pousse un caddie avec son téléphone à l’oreille pour savoir ce qu’il doit prendre : des coquillettes ou des spaghettis, des couches grande ou petite taille, du thon à l’huile ou à la tomate, etc. ? bref, des questions fondamentales dont leur vie dépend !

En plus des conséquences néfastes pour la santé que démontre le documentaire, il ne faut pas oublier que téléphoner au volant est source de nombreux accidents !

Alors, même s'il rend de grands services, la modération semble de mise.

C’est comme pour tout d’ailleurs ! Devenir accro n’est jamais très bon et devient plus néfaste qu’une utilisation raisonnable et raisonnée.

Sortie du film Into Eternity aujourd'hui



(affiche du film)


Aujourd'hui, 18 mai, sort le film "Into Eternity" de Michael Madsen.

Ce film présente le projet Onkalo d'enfouissement de déchets nucléaires.
Ce site d'enfouissement creusé dans la roche est prévu pour conserver pendant 100 000 ans, (temps de nocivité), les déchets radioactifs.

Mais comment prévoir ce qui se passera dans 100 000 ans, alors que les Pyramides ne remontent qu'à 4 500 ans ? Comment s'assurer que le site restera scellé aussi longtemps ?

Ce documentaire d'1h15 nous interpelle et pose de nombreuses questions essentielles.



A voir absolument.

mardi 17 mai 2011

Moi, j'aime les mauvaises herbes !

Moi, j'aime les mauvaises herbes !
Je vous explique pourquoi dans la vidéo ci-dessous :




En bonus, voici un petit bêtisier :

lundi 16 mai 2011

Salon du livre Nature et Jardin au Château de Versailles


(affiche www.chateauversailles.fr)

Le 1er Salon du livre Nature et Jardin aura lieu les 3, 4 et 5 juin au Château de Versailles.

Voilà une manifestation qui allie mes passions, les livres, la nature et le jardinage.
En plus, elle a lieu au Petit Trianon, au Château de Versailles, un endroit magnifique. Qui pouvait rêver mieux comme décor ?

L'entrée est gratuite et de nombreuses animations (conférences, dédicaces, ateliers) sont prévues. Vous pourrez, durant ces 3 jours, visiter également gratuitement Le Petit Trianon et le domaine de Marie-Antoinette. Enthousiasmant, non ? Ca donne vraiment envie de participer, on est sûr que l'on va passer un agréable moment, voir même un moment magique. Le cadre majestueux s'y prête à merveille !

LienComme c'est le premier, j'espère qu'il y en aura un deuxième l'année prochaine, car cette année je ne peux malheureusement pas m'y rendre. Mais je le note déjà sur mon agenda pour l'année prochaine afin d'être disponible ce week-end là.
Alors, si vous, vous avez la possibilité d'y aller, surtout ne laissez pas passer cette chance, foncez-y, vous ne serez pas déçu j'en suis sûr !

Retrouvez toute les infos concernant cette manifestation ici : http://www.chateauversailles.fr/les-actualites-du-domaine/evenements/evenements/autres-evenements/1er-salon-du-livre-nature-a-jardin

dimanche 15 mai 2011

Solar Impulse a réussi son pari !




André Borshberg est parti de Suisse et est arrivé en Belgique (500 km) après 13 h de vol avec l'avion solaire Solar Impulse de Bertrand Piccard.
Il a consommé zéro fioul, a fait zéro bruit et zéro pollution !
Le prochain défi pour ce type d'avion sera le survol de l'Atlantique en 2013, puis un tour du monde en 5 étapes.
L'avenir de l'aviation est très certainement à rechercher dans cette direction.

samedi 14 mai 2011

La marche nordique allie un sport complet et la randonnée pédestre



La marche est très bonne pour la santé. Les médecins conseillent de marcher 30 minutes par jour pour se maintenir en forme.
Une autre marche, plus particulière, est apparue en France il y a quelques années. Il s’agit de la marche nordique ou nordic walking. Comme son nom l’indique, elle vient du Nord. Non non, ce ne sont pas les ch’tis qui l’ont inventée…
En fait, elle a été créée dans les Pays scandinaves, en Finlande notamment, dans les années 70, afin de permettre aux skieurs de fond professionnels de s’entraîner l’été.
Au fil du temps, elle s’est exportée progressivement en Suisse et en Allemagne. La France commence à la découvrir et la marche nordique y fait de plus en plus d’adeptes.

Pourquoi un tel engouement ?

Tout simplement parce que la marche nordique est accessible à tous : aux jeunes comme aux personnes âgées, sportifs ou non.
C’est une activité facile et ludique : elle consiste à marcher de façon active, à vive allure même, à l’aide de deux bâtons, genre bâtons qui accompagnent les skis (que l’on trouve maintenant dans de très nombreux magasins à un prix accessible).
Ces bâtons vous offrent ainsi un confort de marche, entraînant une réduction de la pression sur les chevilles, les genoux et les hanches. Vous aurez un peu la sensation de marcher en apesanteur. Tout ceci vous permet de marcher plus vite de façon plus confortable et équilibrée, sur tous les terrains même accidentés. Vous ne ressentez plus les chocs de la réception au sol sur vos articulations des membres inférieurs et sur votre colonne.
Enfin, grâce à la poussée des bâtons, vos foulées sont plus grandes, donc votre marche sera plus efficace.

La marche nordique constitue donc un sport complet. En lisant la description précédente sur la façon de la pratiquer, vous pouvez aisément constater que tous les muscles et les articulations de votre corps sont sollicités : des pieds à la tête (chevilles, genoux, cuisses, fessiers, bras, pectoraux, épaules, cous). Votre corps ainsi se tonifie de manière efficace. Les kinés semblent même la conseiller.
Elle serait d’ailleurs 30 à 40 % plus efficace que la marche traditionnelle.

La marche nordique allie marche sportive et randonnée pédestre, faisant découvrir des paysages grandioses et faisant prendre surtout un grand bol d’air. Votre capacité respiratoire s’amplifie d’ailleurs fortement avec ce type de marche puisqu’elle engendre une ouverture plus grande de votre cage thoracique. Cela entraîne, dans le même temps, une meilleure circulation sanguine, donc une augmentation de vos capacités cardio-vasculaires.

Comme cette marche est très active, elle a une influence directe sur la perte de poids. Les pertes en calories sont assez conséquentes (400 calories par heure, 2 fois plus qu’en randonnée classique). De même, elle aura un impact certain sur le remodelage de votre silhouette.

Enfin, contrairement à ce que l’on pourrait penser, elle peut se pratiquer tout le long de l’année, aussi bien en été qu’en hiver, dans tous les lieux (campagne et montagne, du Nord au Sud de la France).

Alors, allez, à vos bâtons ! Changez de marche, optez pour une marche plus sportive et plus bénéfique. Toutefois, je vous conseille fortement, avant de commencer, de suivre un stage de formation afin de ne pas faire de bêtises et de rendre votre nouvelle façon de marcher la plus efficace possible. De nombreux stages existent dans toute la France.

jeudi 12 mai 2011

Connaissez-vous ClicAnimaux.com ?




Aujourd’hui, je vais vous parler d’un site sur lequel je fais des dons tous les jours, sans que cela me coûte le moindre centime ! Il s’agit de « ClicAnimaux ».

Ce site, grâce au clic sur le bouton « clic du jour » que j’effectue tous les matins, finance la fourniture gratuite de nourriture à des refuges pour animaux et apporte son aide à des associations locales de protection des animaux, à travers de nombreux projets.

Comment cela est possible ?

Le financement de toutes ces actions est assuré par la publicité : des bannières publicitaires sont vendues sur le site à de nombreux annonceurs.

Alors, faites comme moi chaque jour cliquez sur http://www.clicanimaux.com , cela ne vous coûte rien, ne vous prend que quelques secondes et permet de contribuer activement à la sauvegarde des animaux malheureux. Et si vous avez peur d’oublier, il y a même la possibilité de recevoir un mail de rappel chaque jour. Alors cliquez !

mardi 10 mai 2011

L'écologie en musique !

Une petite vidéo de Proximi.tv "courant alternatif au sein d'EELV" pour se mettre en forme dés le matin et chanter à tue-tête sous la douche !



Courant alternatif au sein d'EELV, nous sommes... par Proximi

lundi 9 mai 2011

54 éme édition des Journées des Plantes de Courson du 13 au 15 mai


Les 54 émes journées des plantes de Courson auront lieu du 13 au 15 mai.

C'est une manifestation qu'il faut voir au moins une fois dans sa vie !

D'ailleurs, je ne suis pas sûre que l'on puisse y aller plus souvent !
Car, si on compte :
- le prix de l'entrée (16 euros),
- les sommes folles dépensées sur place (vu la profusion de fleurs, plantes, arbustes, outils, etc., présentés par les 250 exposants, on se laisse forcément tenter et on revient le coffre remplie à raz bord et le compte en banque vidé)
- et le carburant pour y aller si on n'habite pas à proximité (35 km de Paris),
il faut un sacré budget !
Mais bon, comme on dit, quand on aime, on ne compte pas ! Et c'est un évenement de renommée internationale.

Cette année le thème est : "L'exubérance au jardin."

Voici pour vous mettre l'eau à la bouche ou pour vous consoler de ne pouvoir y aller, une petite vidéo qui décrit cette magnifique manifestation :


Les Journées des Plantes de Courson par domainedecourson

Pour plus de renseignements, n'hésitez pas à aller consulter le site du domaine de Courson http://www.domaine-de-courson.fr/ Vous pourrez également y télécharger le programme (au format pdf)

vendredi 6 mai 2011

Jardin Expo à Lille du 6 au 8 mai

(affiche source http://www.jardinexpo.com)


Vous ne savez pas quoi faire ce week-end ? Alors voici une idée de sortie :

Depuis aujourd'hui et jusque dimanche, se tient, à Lille Grand Palais, Jardin Expo.

Ce premier Salon régional du jardin et des aménagements extérieurs est ouvert de 10 h à 19 h.

Plus de 100 professionnels seront là vous donner des idées et des conseils pour la réalisation et la décoration de votre jardin de rêve.

De nombreuses animations sont prévues, comme par exemple :
- des ateliers débats animés par les Jardiniers de France
- des ateliers de rempotage
- un quizz

Et si vous avez fait trop d'achats, ce n'est pas grave, un service gratuit de brouettes et de paniers est là pour vous faciliter leur transport.

Retrouvez toutes les infos concernant cette manifestation sur http://www.jardinexpo.com

jeudi 5 mai 2011

En mai, le cinéma Les Etoiles se met au vert



Une info pour les habitants de Bruay LaBuissère, Béthune et les environs.

En ce mois de mai 2011, pas moins de 3 films que l'on peut qualifier d'écolos, seront à l'affiche au cinéma d'Art et d'Essai Les Etoiles de Bruay LaBuissière.
Un grand merci à ce cinéma qui programme régulièrement des films engagés et qui est sensible, depuis longtemps, à l'écologie et au développement durable.

De plus, le prix des places est vraiment peu élevé et permet à tous de "s'offrir une toile" de temps en temps.
Les prix vont de 5,30 euros pour le tarif normal, à 3 euros pour la carte d'abonnement de 15 places. Si l'abonnement vous paraît trop contraignant, le lundi le tarif est de 3,80 euros.
Alors à ces prix là, ce serait dommage de ne pas en profiter !




Cette semaine est plutôt réservée aux enfants car c'est le film Pollen qui est à l'affiche :

(affiche www.cinema-les-etoiles.fr)


Plastic Planet sera à l'affiche à partir du 11 mai :

(affiche www.cinema-les-etoiles.fr)


Gasland sera à l'affiche à partir du 18 mai :

(affiche www.cinema-les-etoiles.fr)


Retrouvez toutes les infos concernant le cinéma Les Etoiles sur leur site : http://www.cinema-les-etoiles.fr

mercredi 4 mai 2011

Mettons les incinérateurs à la poubelle



Les incinérateurs de déchets ménagers sont nocifs pour la santé. Mais, si on les supprime, que faire de nos déchets ? Des solutions existent, efficaces et beaucoup moins coûteuses.

Les incinérateurs de déchets ménagers ont remplacé les décharges à ciel ouvert. C’était un progrès immense à l’époque de leur construction. Le problème c’est que quelques années plus tard, on s’est rendu compte qu’ils rejetaient de la dioxine, très nuisible pour la santé, à l’origine de cancers par exemple. Cela n’était pas très grave, les pouvoirs publics se sont dits qu’il fallait tout simplement mettre des filtres aux cheminées des incinérateurs pour que la dioxine ne puisse plus se propager dans l’atmosphère.

Un soulagement de courte durée

Tout le monde était rassuré. Moi, également. J’avais un incinérateur à quelques kilomètres à vol d’oiseau de chez moi. Et, je dois vous dire que l’on ne pouvait pas l’oublier à cause de son odeur. D’ailleurs, à chaque retour de vacances, il n’était pas nécessaire de voir que l’on rentrait bientôt, il suffisait de sentir…

Mais, avec les filtres et les nouvelles normes, j’ai été rassurée. En plus, les odeurs sont beaucoup moins importantes et la fumée qui sort des cheminées est beaucoup plus limitée. Je pensais donc être protégée. Hé bien non ! Je me trompais. Les incinérateurs même les plus performants continuent à rejeter de la dioxine et de très petites particules, encore plus dangereuses pour la santé et l’environnement.

La lutte contre les incinérateurs

Mais, cela, les pouvoirs publics semblent ne pas s’en inquiéter outre mesure puisqu’ils autorisent encore et toujours la construction de nouveaux incinérateurs en France. Nous en avons un très beau cas dans ma région, le Nord-Pas-de-Calais, avec l’incinérateur de Flamoval à Saint-Omer.

Les habitants de Saint-Omer et de sa région se battent tous les jours pour empêcher sa construction. L’APSH (Association Pour la Santé des Habitants) avec son président le Dr Richard, notamment, a mené et continue de mener des séries d’actions pour stopper sa construction, autorisée en juin 2008. Ces militants s’appuient sur des études qui montrent bien la nocivité des incinérateurs, même de nouvelle génération. Ils insistent aussi sur leur coût exorbitant : près de 90 millions d’euros. Dans le même temps, ils proposent des solutions de rechange. Ils savent bien qu’il est nécessaire de supprimer les déchets des Français.

Les solutions pour remplacer les incinérateurs

Leur première solution consiste à faire en sorte que les gens jettent moins. Pour cela, il faudrait éviter les suremballages et les inviter à faire du compostage grâce à leurs déchets verts et une grande partie de leurs déchets alimentaires. Des communes, des communautés de communes proposent déjà des composteurs à leurs administrés. Pour ceux qui n’ont pas de jardin et qui ne peuvent donc pas acquérir un composteur, des usines peuvent être construites pour accueillir les déchets alimentaires de la population afin de les transformer en méthane grâce à la fermentation (qui servira par exemple pour faire rouler les bus qui fonctionnent au biogaz) et en compost. Sont aussi privilégiés le tri et le recyclage. Au lieu de jeter, pourquoi ne pas transformer et réutiliser les déchets ?

Des exemples qui marchent

Pour bien montrer que leurs propositions sont tout à fait viables, l’APSH s’appuie sur un exemple alsacien. La communauté de communes de la Porte d’Alsace est parvenue à ramener à 83 kg par an et par habitant le poids des déchets, alors qu’en règle générale, cela tourne autour des 300 kg. La communauté a simplement fait preuve de bon sens et a été très pédagogue. Elle a mis en place un tri et une ressourcerie très efficaces et surtout créatrices d’emploi, elle a contrôlé les poubelles des habitants et elle a imposé une taxe les incitant à faire attention à ce qu’ils jettent. Pour ce qui est de la production de méthane, il y en a un bel exemple à Lille, où le CVO (Centre de Valorisation Organique) de Sequedin produit du méthane pour ses bus urbains depuis 2007.

Pourquoi ne pas suivre ces exemples ?

Alors pourquoi ne pas faire pareil, puisque ça marche ? Pourquoi investir des millions dans un incinérateur qui tue ? Pourquoi ne pas chercher des solutions protectrices de la santé ? La balle est dans le camp des pouvoirs publics. Gageons qu’ils entendront les habitants de Saint-Omer. Un premier pas a été franchi le 5 octobre 2010, jour où le tribunal administratif de Lille a annulé l’autorisation de construction de l’incinérateur après un dépôt d’une action en justice de l’APSH, uniquement pour des vices de forme. Mais, les militants sont loin de crier victoire. L’incinérateur de Flamoval n’est pas encore enterré !

La lutte contre les incinérateurs doit donc continuer. Mobilisons-nous pour que les pouvoirs publics se rendent compte de leur danger, de leur coût astronomique et surtout de leur inutilité !

mardi 3 mai 2011

La 4éme révolution : l'autonomie énergétique, ce soir sur Arte




Un très bon documentaire ce soir sur Arte : "La quatrième révolution : vers l'autonomie énergétique" à 20h40.

Dans ce documentaire, Carl-A Fechner rencontre des personnes qui mènent des actions concrètes pour abandonner les énergies fossiles et le nucléaire et qui militent pour l'utilisation des énergies renouvelables.

Voici la bande annonce :



Ce documentaire sera suivi d'un débat sur les problèmes énergétiques et le tournant à prendre.

Retrouvez toute les infos concernant ce documentaire ici http://www.arte.tv/fr/Comprendre-le-monde/Thema---L_E2_80_99energie-autrement/3863934.html

lundi 2 mai 2011

Fêtez la nature !



Du 18 au 22 mai c'est la Fête de la Nature ! Le thème de 2011 est : la nature insolite.

Durant les 5 jours, des milliers de manifestations sont organisées, par des professionnels et des bénévoles.
Découvrez des espaces inconnus, des balades au coeur des villes ou dans des sanctuaires de nature, des sorties d'observations de la faune ou de la flore, des expos, etc...

Voici quelques exemples pour le Pas-de-Calais :

- sortie en kayak de mer sur la côte d'Opale
- rallye nature en forêt
- découverte de la biodiversité de la mare en Val d'Authie
- descente de rivière en canoë
- découverte de la réserve naturelle de Wavran
- plantation d'un jardin spécial insectes à Géotopia
- écoute des fauvettes
- train de la nature dans la vallée de l'Aa
- balade au cœur des dunes
- etc.

Retrouvez toute les infos concernant cette fête et le détail des manifestations organisées dans votre région sur http://www.fetedelanature.com/
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...