jeudi 30 juin 2011

Claude Bourgignon nous parle de notre relation à la terre

Voici une vidéo très instructive dans laquelle Claude Bourgignon, à la sortie de la conférence "Pourquoi nous détruisons la terre. Plaidoyer pour une agriculture durable" à Sciences Po, nous parle de notre relation à la terre :


Discussion avec Claude Bourguignon - (baraka) par tchels0o

mercredi 29 juin 2011

Barrage en Amazonie : le Brésil a donné son feu vert !

Le Brésil a donné son feu vert à la construction du barrage géant de Belo Monte.
Le chef Raoni, les indiens habitant cette zone et de nombreux écologistes sont effondrés.

""Ce sont des travaux criminels qui entraînent la destruction d'une grande zone de forêt, qui affectent la vie de dizaines de milliers de personnes et qui assèchera le fleuve (Xingu) pour cinq villages indiens", a déclaré à l'AFP Antonia Melo, responsable du Mouvement "Xingu vivant pour toujours"." source AFP

Par ce barrage, le gouvernement brésilien met en péril la biodiversité de la région :
- destruction de l'habitat de poissons, tortues, lézards, oiseaux
- déplacement de 16 000 personnes
- risque d'inondation
- arrivée de  96 000 personnes sur le site
sont au programme.

Signez la pétition contre ce barrage ici : http://www.raoni.fr/signature-petition-1.php

lundi 27 juin 2011

Les engrais verts, à quoi ça sert ?

(source image http://www.visoflora.com/)

Est considéré comme engrais vert, une plante qui est semée dans le but premier de nourrir et d’améliorer le sol. Rentrent aussi dans la catégorie des engrais verts, les plantes qui protègent d’autres plantes et qui les aident donc à mieux pousser.

L’engrais vert évite également que la terre soit mise à nu, ce qui :
-         en cas de pluies fortes pourrait entrainer l’érosion de la partie supérieure du sol, là où la terre est la plus fertile
-         évite la prolifération des mauvaises herbes
-         garde le sol à une température relativement constante

La plupart des engrais verts ont un autre grand avantage : ils fleurissent. Ils attirent donc de nombreux pollinisateurs. En plus, le système racinaire de certains d’entre eux permet de décompacter les sols trop lourds et de les rendre plus meubles.

Lorsque vos plantes-engrais verts sont fanées, il faut immédiatement les couper et les broyer (la tondeuse fait cela très bien) puis les incorporer au sol, environ une semaine plus tard, par un bêchage très léger. Il faut surtout éviter qu’ils soient en graines car ils se ressèmeraient librement et deviendraient vite envahissants.
Lorsqu’ils sont incorporés à la terre, ils favorisent la formation de l’humus et attirent les vers et autres auxiliaires présents dans le sol. Ils rendent à la terre, tout l’azote de l’air qu’ils ont piégé et emmagasiné. S’ils sont juste laissés sur place, sans bêchage, ils servent alors de paillis, puis finissent par se décomposer et se transformer en humus.

De nombreux engrais verts sont disponibles. Ils sont utilisés en fonction de leurs propriétés respectives et du type de culture qui viendra ensuite.

Par exemple :
- les œillets d’inde peuvent être semés près des tomates pour éviter les nématodes
- le trèfle peut être semé près des choux pour éloigner la piéride
- la moutarde et la luzerne qui forment de nombreuses racines, seront surtout utilisés pour ameublir le sol
- le sainfoin ou le lupin servent plutôt à fixer l’azote dans le sol...

Personnellement, j’utilise surtout la phacélie. Pendant plusieurs années, j’ai utilisé la moutarde jaune mais je n’intervenais pas toujours assez vite et elle avait donc tendance à se ressemer n’importe où et à devenir vite envahissante. Je suis donc passée à la phacélie, elle est très mellifère, ses jolies fleurs violettes attirent de nombreuses abeilles. Elle pousse rapidement et en quantité, demande un arrosage régulier mais peu abondant et aère les sols en profondeur. J’en suis très satisfaite. J’utilise aussi, mais en moindre mesure, les œillets d’inde, le lupin et parfois le fenugrec ou le sarrasin.

Comme vous le voyez, les engrais verts peuvent vous être d’une aide précieuse dans votre jardin. Pourquoi vous tourner vers des engrais chimiques qui polluent votre sol et l’environnement et qui vous empoisonnent ?

Non seulement, avec les engrais verts, vous ferez du bien à votre jardin, mais aussi à l’environnement. Les abeilles ou les vers de terre vous remercieront. En plus, votre travail sera facilité : vous devrez arroser moins (grâce au paillage), vous bêcherez plus facilement (votre terre sera plus meuble). Pour finir, vous récolterez de plus beaux légumes (éloignement des nuisibles).

Je ne sais pas quoi vous dire d’autre pour vous convaincre ? Ha si, les engrais verts se trouvent partout, dans toutes les bonnes jardineries et même en grande surface. En plus, ils sont assez bon marché. Vous ferez donc de sacrées économies, en les adoptant !

samedi 25 juin 2011

La guerrre des étals : remake de Star Wars version produits bio

En ce samedi, que diriez-vous d'une petite séance de ciné ?

Je vous propose une vidéo de terre.tv que j'ai trouvé absolument géniale : il s'agit de "la guerre des étals".
C'est une parodie de la guerre des étoiles, version agriculture bio !
J'ai adoré, c'est plein d'humour et les fans de StarWars retrouveront leurs personnages favoris !

Et vous, qu'en pensez-vous ? Avez vous aimé ? Après ce visionnage, n'hésitez pas à me donner votre avis dans les commentaires.

jeudi 23 juin 2011

Fête de la salicorne les 3 et 4 juillet 2011 au Crotoy





Je vous ai déjà parlé des salicornes dans mon article du 11 juin intitulé "La salicorne et l’aster : 2 herbes marines à découvrir"

Les 3 et 4 juillet prochain, au Crotoy, l’association des ramasseurs de salicornes de la baie de Somme, organise la fête de la salicorne.
Le but de cette association, qui regroupe 143 pêcheurs à pied est de valoriser la salicorne et l'aster marine.

Pour l'ouverture de la saison, France 3 Picardie avait réalisé un reportage sur l'association, vous pouvez le visionner en cliquant ici

Ne manquez pas cette manifestation, cela vous permettra également de découvrir la  magnifique Baie de Somme et notamment l'endroit que je préfère pour me ressourcer : St Valéry sur Somme (voir à ce sujet mon article "Carnet de voyages : St Valéry sur Somme")

Et surtout, au retour, n'oubliez pas de me raconter votre journée dans les commentaires.

mercredi 22 juin 2011

Le moment de la récolte

Après la cueillette des groseilles (voir ma vidéo "Astuce pour cueillir les groseilles" )


et la récolte des petits pois (voir mon test/match en vidéo "Quelle variété de petits pois choisir ?"),


c'est maintenant le moment de la cueillette des framboises


et celle des cerises


j'en ai fait des conserves :


j'en ai dénoyautées :


puis congelées :


j'en ai déshydratées :


... et j'en ai beaucoup mangées !

mardi 21 juin 2011

Terre TV : Les mauvaises herbes, auxiliaires du jardinier ...

Michel Valantin, co-fondateur de l'association Etat des Lieux, parle dans cette vidéo des bienfaits des mauvaises herbes et notamment de l'ortie.
Sur ce sujet, je vous rappelle ma vidéo "Moi, j'aime les mauvaises herbes".

samedi 18 juin 2011

Auroville, une cité pas comme les autres

(photo source http://www.auroville.org )


Auroville est une cité idéale expérimentale, créée en 1968, dans le Sud de l’Inde, à 10 km au nord de Pondichéry.

Le but des créateurs d’Auroville est de faire vivre l’Humanité avec un grand « H », en parfaite harmonie entre eux et avec la nature.
Ses habitants sont issus de tous les pays (45), de toutes les classes sociales et de toutes les tranches d’âge.

Les Aurovilliens doivent, non seulement cohabiter dans la paix et dans l’unité, mais ils doivent aussi adopter un mode de vie durable.

Pour ce faire, la cité est composée de différentes zones circulaires :
- au centre, l’Aire de la Paix comprenant un lac est assimilable à une sorte de lieu de sérénité propice aux rencontres
- le deuxième cercle est divisé en : Zone industrielle destinée à la petite industrie et à l’artisanat afin de permettre à Auroville d’être auto-suffisante, Zone résidentielle composée de lieux d’habitation et d’espaces verts, Zone Internationale permettant à chaque nation de cohabiter et de mettre en avant leur propre culture afin de la partager plus facilement, Zone Culturelle pour l’expression artistique
- le troisième cercle est composé de la Zone verte. Elle ceinture la Cité afin de la protéger du développement urbain extérieur. C’est, en quelque sorte, le garde-manger et le supermarché des Aurovilliens : fermes, forêts pour le bois, animaux, etc.  y sont présents.

Auroville n’est pas encore terminée, elle est en cours de construction. Prévue pour 50 000 habitants, elle en accueille un peu plus de 2 000. Pour être résident, il faut être motivé, passer un entretien, habiter 3 mois avant de prétendre à intégrer la communauté et obtenir un Visa d’entrée. Une fois entré, vous devez travailler (sans percevoir de salaire) et participer aux activités d’Auroville, afin d’enrichir et de faire croître la communauté.

Les maîtres mots d’Auroville  sont unité, entraide, solidarité, bien-être, harmonie, éducation, etc., des notions qui semblent assez utopistes dans le monde moderne actuel, mais qui semble fonctionner dans cet endroit idyllique, au fin fond de l’Inde. 

Cette cité vous intéresse ? Retrouvez toutes les infos la concernant sur http://www.auroville.org

jeudi 16 juin 2011

Quelle variété de petits pois choisir ?

Aujourd'hui je vous propose un test/match !
J'ai testé pour vous 2 variétés de petits pois, une du commerce et une de chez Kokopelli.
C'est maintenant l'heure de la récolte, les résultats sont flagrants. Découvrez-les dans cette vidéo :





Et vous quelles variétés avez-vous choisi cette année ? Quels ont été vos résultats ?

Pour des idées de recettes, visitez le site Les Gourmandes Astucieuses

mercredi 15 juin 2011

Solar Impulse, l'avion solaire a atterri au Bourget mardi

Solar Impulse, l'avion utilisant l'énergie solaire, d'André Borschberg et de Bertrand Piccard, a atterri au Bourget mardi soir.
C'est le seul avion sans carburant capable de voler la nuit.

Il sera l'invité d'honneur du salon international de l'aéronautique et de l'espace.
Le salon du Bourget, depuis 102 présente des prototypes révolutionnaires au public.

Aujourd'hui, c'est au tour de Solar Impulse, c'est la preuve que l'aviation a pris conscience qu'elle devait maintenant rechercher des solutions moins polluantes.



L’avion Solar Impulse a atterri au Bourget par BFMTV

lundi 13 juin 2011

Fasciné par la Vie

© Microsoft Office


Voici un extrait du livre de Théodore Monod, "Le chercheur d'absolu" :

"Je ne suis pas pessimiste, mais clairvoyant. Beaucoup me parent du qualificatif d'illuminé. Je les en remercie. Il est vrai que je suis ébloui, éclairé, rempli de lumière ; car je suis fasciné, émerveillé par la Vie, la Supervie. Le fait de découvrir, d'ouvrir les yeux chaque jour avec la fraîcheur d'un enfant me comble d'immensité et de lumière.

Heureusement, il y a ces résistants, cette poignée de veilleurs qui en éveillent d'autres. Le grain semé s'est multiplié. Ce sont des écologistes, des chercheurs-philosophes. Leur célébrité donne un écho plus large à ce mouvement de sauvegarde de la planète. Notre société préfère écouter les hommes "médiatisés". Il est pourtant des obscurs, des sans-grade dont l'action est bouleversante et bénéfique, à tel point que les membres du gouvernement, nos ministres intègres, concoctent le plus souvent leurs mauvais choix durant la période estivale, celle où les gens se détachent des faits politiques, sociaux. C'est la preuve que les réactions de ces anonymes pèsent dans la balance."

samedi 11 juin 2011

La salicorne et l’aster : 2 herbes marines à découvrir



La salicorne est une petite plante sauvage halophile, de la famille des Chénopodiacées, qui pousse dans les prés salés (appelés également Mollières) sur la Baie de Somme notamment. On l'appelle aussi perce-pierre, passe-pierre ou haricot de mer. Elle ressemble d'ailleurs à des haricots. 
La cueillette (souvent par des pêcheurs à pied professionnels) se fait entre mai et septembre, lorsque la plante est encore jeune et tendre. 
Elle a un bon petit goût iodée et est remplie de vitamines et d'oligo-éléments
On peut la trouver au naturel ou mise en conserve dans du vinaigre comme les cornichons. 
C'est un légume à part entière. 
Le goût des Salicornes fraîches n'a rien à voir avec celles mises en bocal. En les croquant, toute l'eau de mer dont elles se sont gorgées se diffuse dans la bouche de manière subtile et non agressive.




Quant aux Asters, c'est également une plante halophile que l'on trouve sur le littoral, dans les prés salés, qui sont recouverts par l'eau de mer à chaque marée.
Elles sont aussi appelées "Oreilles de cochon". 
Les feuilles sont assez épaisses mais tendres et d'un beau vert, la récolte se fait au printemps, avant que la plante ne soit en fleurs.
Elles sont remplies d'iode (qui permet de réguler les hormones thyroïdiennes) et de nutriments, comme le potassium. Elles sont également très riches en fibres, propriété intéressante pour réguler le transit intestinal et pour lutter contre le cholestérol et le diabète (pour schématiser à l'extrême, les fibres "emprisonnent" les graisses et le sucre et les emmènent directement dans vos selles).
La médecine traditionnelle chinoise lui attribue certaines vertus : elles agiraient contre l'angine, les rhumes et la fièvre.
La cueillette des Asters, comme pour les salicornes, est réglementée. Elle est surtout faite par des professionnels. 
Vous pouvez les trouver fraîches ou mises en bocaux.
Elles ont un goût assez fort et particulier. Pour ceux qui n'ont pas l'habitude de manger des algues, cela peut les rebuter au début.
Les Asters peuvent se manger crues, en salade ou cuites de toutes les façons.


Ces 2 plantes font parties intégrantes de l'activité des "pêcheurs à pied", mais elles peuvent être cueillies par les particuliers, sous certaines conditions. Malheureusement, de nombreux touristes récoltent eux-mêmes ces plantes, sans tenir compte de la réglementation, sans prendre la moindre précaution, en arrachant les pieds (ce qui est totalement interdit) et en piétinant allégrement les jeunes pousses ! Personnellement, j’ai donc choisi un « coin de cueillette » particulier : la boutique "La Sardine ", rue de la Ferté à Saint Valéry sur Somme ! Et oui, je préfère laisser ce travail à des professionnels, qui pratiquent une cueillette raisonnée, à l’aide d’outils adaptés (généralement ciseaux et serpettes), lorsque les plantes atteignent une taille bien précise, à des périodes données, cueillette qui dans ces conditions, ne nuit pas au développement de ces plantes.

Si vous recherchez des idées pour les cuisiner, voici quelques recettes tirées du blog Les Gourmandes Astucieuses http://www.lesgourmandesastucieuses.com/ (avec l’aimable autorisation de l’auteure, Katy Gawelik)

- Salade de riz aux salicornes

- Assiette fraîcheur aux Salicornes et aux Asters

-  Velouté aux Asters

- Spaghettis aux Salicornes et à la Consoude

jeudi 9 juin 2011

Jean-Paul Jaud et Stéphane Hessel soutiennent Nicolas Hulot

Le réalisateur de "Nos enfants nous accuseront" et de "Severn", Jean-Paul Jaud soutient Nicolas Hulot et nous explique pourquoi :


Primaire de l'écologie : Jean-Paul Jaud soutient... par 2012Hulot


Stéphane Hessel, auteur de "Indignez-vous" soutient, lui aussi, Nicolas Hulot :


Hessel - Hulot: le ralliement par Mediapart

mercredi 8 juin 2011

Je partirai



Voici un poème extrait du livre de Yvan Dionis, "Le Bonheur à portée de la main" :
"Un jour, je partirai,
Mon sac sur le dos,
Mon bâton à la main,
Des sandales à mes pieds,
Mon chien à mes côtés,
Des rêves plein la tête.
Un jour, je partirai,
Loin du bruit de la ville,
Loin des joies éphémères,
Relatives, incertaines,
Loin de toute lumière,
De tous les artifices,
Des faux enchantements.
Je marcherai longtemps, longtemps...
J'oublierai les tourments, les trahisons,
Les choses matérielles,
Leur plaisir et leur esclavage.
Je marcherai longtemps, longtemps...
Libre, enfin libre,
Mon chien à mes côtés.
Je partirai, mon sac sur le dos,
Mon bâton à la main,
Et mes sandales au pied.
Un jour, je partirai,
Vers d'autres horizons,
Avec mes illusions.
Un jour, je partirai."

mardi 7 juin 2011

ZAPA, qu’est-ce que c’est que ça ?




La ZAPA est une zone d’actions prioritaires pour l’air, également appelé zone à bas niveau d’émission : en gros une zone dans laquelle la circulation routière est interdite ou fortement diminuée afin de réduire la pollution atmosphérique et d’améliorer la qualité de l’air.
La ZAPA fait partie du Plan particules.

Dans ces zones, toutes les voitures pourront être interdites ou seulement certaines d’entre-elles (en fonction de leur vétusté, de leur taux d’émission de particules et d’oxydes d’azote). Cette interdiction pourra être temporaire, régulière ou définitive.

Ces zones se situeront certainement dans les grands centres villes, donc des stationnements seront prévus à la périphérie, le nombre et la diversité des transports collectifs propres seront renforcés et des moyens d’acheminement moins polluants des marchandises seront mis en place.

Des expérimentations de ces ZAPAS auront lieu, fin 2011 et courant 2012-2013 à Paris, Clermont, Nice, Grenoble, Lyon, Aix et Bordeaux et dans leurs communautés de communes respectives.

En Europe, déjà 9 pays (sur 180 zones) ont mis en place des zones à bas niveau d’émission, comme par exemple la Suède, l’Angleterre ou l’Allemagne. Même si ces expériences sont récentes, les chiffres sont déjà encourageants : sur la base des données actuelles, les prévisions sur 2 à 4 ans, sont une réduction d’environ 15 % des oxydes d’azote et de 40 % des particules.

lundi 6 juin 2011

Moutons de prés salés de la Baie de Somme

 Voici quelques images de moutons de prés salés (ou pré-salé) que j'ai prises à St Valéry Sur Somme.


 
Ils portent ce nom de pré-salé car ils se nourrissent  de puccinelle,  de salicorne et d'aster marine qui poussent dans les prés salés de la Baie de Somme et de l'Authie. Ces prés salés ou "mollières" sont recouverts par la mer lorsqu'il y a de fortes marées. Ce sont ces plantes marines, chargées en iode, qui poussent dans ces prés et qui sont broutées par les moutons, qui donnent un goût si particulier à leur chair.
L'agneau de pré-salé est une AOC.




































samedi 4 juin 2011

Conférence Nationale Santé Biodiversité le 17 juin

(source http://www.roc.asso.fr)


Le 17 juin 2011 se tiendra à la faculté d'Aix-en-Provence la Conférence Nationale Santé Biodiversité, organisée par la ligue Roc (présidée par Hubert Reeves) et l'ASEF (association Santé Environnement France).

Des chercheurs, psychiatres, écologues, vétérinaires, des médecins et docteurs en pharmacie démontreront le lien entre la santé des écosystèmes et celles des humains et étudieront la façon dont les pratiques et politiques de soins ont un impact sur les milieux et la santé humaine. Ils démontreront que tous les êtres vivants sont importants quels qu'ils soient et donc que la protection de la biodiversité est un élément clé de notre survie.

 

Voici quelques exemples de thèmes qui seront abordés durant cette conférence :


- résistance aux insecticides

- jardins thérapeutiques

- lien entre santé et biodiversité

- résidus de médicaments dans les milieux naturels et la chaîne alimentaire

- etc.

 

Pour obtenir plus d'informations sur cette conférence et consulter le programme, cliquez ici : http://www.roc.asso.fr/actu/new_news.cgi?id_news=131&xan=2011






.

vendredi 3 juin 2011

Love story in milk

Cette pub pour le recyclage où 2 bouteilles de lait tombent amoureuses, vous l'avez certainement vu, comme tout le monde.
Sinon, vous pouvez la regarder ci-dessous

Alors oui, d'accord, elle est bien faite, tout est dans la suggestion, c'est romantique.
Mais quand je la vois, je ne peux pas m'empêcher de penser (à tort sans doute) qu'il s'agit
une fois de plus d'une pub déguisée pour le lait.
On nous matraque tellement à longueur de journées avec des pubs nous disant qu'il faut boire du lait, que le lait c'est bon pour la santé, etc. que cette histoire d'amour nous y renvoie obligatoirement.
Je vous rappelle en passant, que ces pubs pour le lait, sont financées par la communauté européenne, donc avec nos sous ! 

Mais, a-ton réellement besoin de boire du lait (sous-entendu de vache) et est-ce vraiment bon pour la santé  ? Je ne polémiquerai pas sur ce sujet, mais je vous recommande fortement la lecture du livre de Thierry Souccar "Lait, Mensonges et Propagande".

En voici le sommaire :
  • Avertissement : le livre que vous tenez entre les mains est illégal
  • Confession d’un ex-buveur (de lait)
  • Quelques chiffres pour savoir de quoi et de qui on parle
  • Le lait, l’aliment idéal ?
  • Comment on vous a fait croire que le lait est l’aliment idéal
  • Comment on pousse le lait dans votre gosier
  • La propagande par l’exemple : la vache Fleurette et le Pr Lactos
  • Les preuves que les laitages ne préviennent pas l’ostéoporose
  • Pourquoi vous risquez d’avoir les os moins solides en buvant plus de lait : une explication à l’épidémie d’ostéoporose
  • L’épidémie silencieuse qui touche 5 millions de Français
  • La protéine du lait qui déclenche les tumeurs
  • Dans le lait, un accélérateur de cancers
  • « En évitant le lait, vous réduirez votre risque de cancer. » Un entretien avec le Pr Jeff Holly, de l’université de Bristol.
  • Le lait qui fait maigrir (enfin, presque)
  • Diabète et sclérose en plaques, une même origine ?
  • Trop gros, diabétique et menacé par l’infarctus ? Une solution : buvez du lait !
  • Quelle quantité de calcium vous faut-il ? Ce que les nutritionnistes vous cachent
  • Comment prévenir l’ostéoporose et les maladies chroniques sans se bourrer de lait
Lisez ce livre et faites-vous votre propre opinion...


jeudi 2 juin 2011

Semaine du printemps bio chez Un Autre Chemin du 6 au 11 juin



C'est la semaine du printemps bio du 6 au 11 juin dans le supermarché bio de Béthune Un Autre Chemin.

Profitez-en, une réduction de 10 % sur tout le magasin ainsi que de nombreuses animations sont prévues :

- lundi : dégustation de JUS
- mardi : animation autour des produits du laboratoire CARRARE et conseils personnalisés de NATUROPATHIE
- mercredi : Didier de FITOFORM fera découvrir ses produits
- jeudi : Atelier "les maux de l'été" par Dominique GOUIN naturopathe à 17h30 et conseils personnalisés de NATUROPATHIE toute la journée
- vendredi : Atelier "les maux de l'été" par Dominique GOUIN à 17h30 et conseils personnalisés NATUROPATHIE toute la journée, Animation des produits ORTIS, Dégustation des produits SENFAS
- samedi : conseils personnalisés sur les produits SOLGAR et PAPILLES PAPILLONS fera découvrir ses pains et déguster des vins.

Comme je vous l'ai déjà dit dans mon article "Un Autre Chemin à Béthune", ce magasin bio vaut le coup qu'on s'y arrête et surtout qu'on y retourne. Toute l'équipe est au petit soin pour ses clients.
Alors, faites comme moi, adoptez vite le supermarché bio Un Autre Chemin !

 Un Autre Chemin, 218 rue de la faïencerie, Zone commerciale La Rotonde 2 (derrière Quick),62400 Béthune.

mercredi 1 juin 2011

Carnet de voyages : St Valéry sur Somme

Voici quelques photos de la journée du 30 mai 2011 que j'ai passé à St Valéry Sur Somme.
St Valéry est une très jolie petite ville de la Baie de Somme, très typique, moitié mer, moitié campagne. On peut se balader dans la ville médiévale et ses ruelles, dans le quartier des pécheurs, le long de la digue ou du port, aller à la plage (à la petite mer) ou longer la mer (chaussée du Cap Hornu), etc.
C'est un écrin de verdure, de nature sauvage, au calme, où j'aime aller me ressourcer.


Le long de la digue :







La p'tite mer :



Le Crotoy (au fond), seule ville située au Nord dont la plage est plein sud :



Les moutons de prés salés : (je mettrais quelques photos sur le thème "mouton de prés salés" dans quelques jours.)




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...