mercredi 31 octobre 2012

De la prêle pour faire la vaisselle !






Vous êtes en train de faire votre vaisselle, vous devez frotter une assiette mais le petit dernier a
encore joué avec la brosse et ne l'a pas remise en place et votre éponge grattoir est en lambeaux ! 

Pas de panique, si vous avez de la prêle dans votre jardin vous êtes sauvé !

Prenez en une poignée, trempez-la dans votre eau de vaisselle et frottez votre assiette avec. Elle sera parfaitement récurée grâce à la silice contenue dans la prêle. D'ailleurs des ébénistes s'en servent même pour polir des bois précieux.

Je me sers de cette technique, notamment pour nettoyer dehors, tous les jours, la gamelle des poules et pour ôter régulièrement les algues vertes qui s'incrustent dans les parois du bain des oiseaux. C'est très efficace.
Je l'ai donc tout naturellement utilisé pour ma vaisselle, le jour où j'en ai eu besoin et le résultat était, une fois de plus, à la hauteur de mes espérances.


Je vous rappelle que la prêle a également de nombreuses autres utilisations :

  • au jardin : pour faire du purin de prêle utilisé comme insectifuge, dynamiseur de croissance et fongicide, mais également comme accélérateur de compost 

  • à la maison : pour prévenir les caries, fortifier les ongles cassants et les cheveux fragiles, comme diurétique, comme cicatrisant, mais également comme reminéralisant naturel, et pour atténuer les rhumatismes et la goutte.

Alors ne pestez plus lorsque vous verrez de la prêle dans votre jardin et ne cherchez pas (inutilement) à vous en débarrasser (ce qui est très dur pour ne pas dire impossible), mais au contraire réjouissez-vous !





lundi 29 octobre 2012

La terre fume !

Avant hier, il est tombé un orage de grêle puis il a fait du soleil. Ce qui a donné lieu a un joli phénomène : l'impression que la terre fumait !
En voici quelques photos :

















samedi 27 octobre 2012

Un bureau dans le jardin




De plus en plus de personnes travaillent ou souhaitent travailler à domicile. Mais, il n’est pas toujours facile de trouver dans la maison, un espace pour travailler tranquillement, sans les bruits et les perturbations autour.

Pourquoi ne pas installer votre bureau dans le jardin ? Vous pouvez y créer une bulle pour travailler. Vous pouvez y faire un endroit agréable avec vue sur la nature, un endroit calme à l’abri des tentations comme la télévision ou l’intérieur du réfrigérateur.

Construire un tel bureau « en dur » coûterait très cher et exigerait beaucoup de tracasseries administratives.

Pourquoi ne pas opter pour une solution plus légère ?

Non ! Je ne parle pas de reconvertir la vieille caravane hideuse qui traîne au fond du jardin, ni de squatter la niche du chien.

Mais, vous pouvez choisir, par exemple :

  • un abri de jardin
  • une yourte
  • une serre
  • une roulotte à l’ancienne
  • une cabane dans les arbres      

Pour vous aider dans votre choix, plusieurs critères sont à prendre en compte :

  • la taille de votre jardin
  • la taille de votre futur bureau
  • votre budget disponible
  • la distance par rapport au voisinage
  • la stabilité du sol : installation sur terre battue ou sur dalle béton
  • la possibilité d’installer l’électricité : solaire, éolienne ou raccordé au réseau
  • la présence de réseau : est-ce que le wifi passe pour la connexion internet et est-ce qu'il y a du réseau pour le téléphone portable
  •   l’aération
  • l’isolation : une serre peut être agréable l’hiver quand il y a un rayon de soleil mais glaciale lorsqu’il fait gris ou étouffante en plein été
  •  l’écoulement des eaux pluviales
  •  l’installation : réalisée par vous seul, avec des amis, par un professionnel
  •  les démarches administratives (moins de 5m², pas de formalités, entre 5 et 20 m² déclaration préalable, plus de 20 m² permis de construire)
  • etc.

    

Listez soigneusement vos besoins avant de commencer la construction. Il vaut mieux investir un peu plus pour ajouter du confort supplémentaire (au niveau isolation, par exemple). Si votre budget est vraiment serré, prévoyez un bureau un peu plus petit. Prenez votre temps pour ne pas regretter votre choix.

Rappelez-vous une chose : il est plus agréable de travailler dans un endroit chaleureux et confortable !

Dans quelques temps…. le bureau de vos rêves sera enfin là !
Alors champagne, il faudra l’inaugurer ! Et surtout n’oubliez pas de m’inviter ! Bon d’accord, allez, des photos suffiront.


PS : la photo illustrant cet article a été prise chez un ami qui a fabriqué ce chalet comprenant une terrasse couverte en bas, des toilettes et une douche dans le module devant et au dessus, dan sle module du haut, une grande pièce avec terrasse.



mercredi 24 octobre 2012

Mes assistantes au jardin

Voici quelques photos de mes assistantes au jardin.























Avec de tels coups de mains, enfin je veux dire coups de pattes, le travail va moins vite !!

lundi 22 octobre 2012

La permaculture : une solution pour l'Afrique

(source image http://www.songhai.org)



On parle de plus en plus de problèmes de malnutrition, de famines et de désertification en Afrique. Mais des solutions existent, le père Godfrey Nzamujo nous le prouve chaque jour.


Il a créé le centre Songhaï (à Porto-Novo) où il y pratique une agriculture biologique, où chaque besoin est comblé par plusieurs sources et chaque structure à plusieurs rôles. Il a créé un écosystème comestible où les ressources sont partagées équitablement, où tout est recyclé.

Il trouve des solutions locales à des problèmes plus globaux. Il a créé également un centre de restauration et de transformation des produits récoltés et  un centre d'hébergement. Et il enseigne ses techniques à des Béninois mais également à des Togolais et des Nigériens, des Sénégalais (plus de 20 000 visiteurs viennent étudier son fonctionnement chaque année).




Par exemple, il a fait creuser des étangs qui se remplissent lors des pluies. Ils lui permettent d'arroser les cultures, mais aussi d'y élever des tilapias et des poissons chats.

Il élève des poules, canards, dindons, oies, pintades qui fournissent des oeufs, de la viande mais également des fientes qui enrichissent la terre (17 hectares) où sont cultivés les légumes (plus de 100 espèces végétales). Il fait son compost. Il cultive également des champignons. Il élève aussi des porcs, chèvres, lapins et même des escargots. Il produit le fourrage et les plantes pour nourrir ses animaux.

Il produit du biogaz à partir des déjections animales et végétales et utilise également l'énergie solaire.

(source image http://www.songhai.org)


Bref, il met en oeuvre depuis de nombreuses années en Afrique, les techniques de la permaculture et prouve que son système est viable et reproductible dans tous les autres pays de ce continent. Les Nations-Unis soutiennent d'ailleurs son initiative.

Alors, si les gouvernements africains suivaient l'exemple de ce pionnier et encourageaient son système (qui permet de produire localement et de manière naturelle suffisamment de nourriture) au lieu d'exproprier les petits paysans et de vendre leurs terres à des multinationales (qui les exploitent pour leurs propres bénéfices), les problèmes de famine et de désertification pourraient être résolus en grande partie.


Pour aller plus loin...




vendredi 19 octobre 2012

Fête des jardiniers le 28 octobre 2012 à Barlin

(source image flyer)


Le dimanche 28 octobre 2012, retrouvez moi à la Fête des Jardiniers de Barlin.
Je serais sur le stand des guides composteurs bénévoles d'Artois Comm.

C'est la seconde édition de cette manifestation. L'année dernière elle a reçu plus de 3 500 visiteurs.

Vous y découvrirez :

  • plus de 30 exposants, 
  • des ateliers,
  • des animations,
  • des concours,
  • des trucs et astuces,
  • etc.
Vous pourrez vous y régaler de gastronomie régionale (l'année dernière, plus de 350 repas, 250 desserts et 100 litres de soupe ont été mangés), rencontrer des jardiniers passionnés et vous pourrez même y faire du troc et des échanges.

Ceux qui suivent ce blog savent que je n'aime pas tellement les manifestations payantes, mais là je peux vous assurer que vous ne regretterez pas les 2 euros de l'entrée (gratuite pour les moins de 16 ans).

Allez, rejoignez-moi à l'Espace culturel de Barlin (Zone Actigreen, Bd Marcel Wacheux) de 10h à 18h et surtout n'oubliez pas de passer me dire un petit bonjour !


mercredi 17 octobre 2012

Calendrier lunaire novembre et décembre 2012


Calendrier lunaire novembre et décembre 2012






Novembre 2012

Jours Feuilles : 6, 15, 22, 23, 24, 25
Jours Fruits : 7, 8, 9, 16, 17, 18, 26
Jours Fleurs : 4, 5, 13, 20, 21
Jours Racines : 1, 2, 3, 10, 11, 12, 19, 28, 29, 30

Lune montante du 1er au 2 (10h15)
Lune descendante du 9 au 15
Lune montante du 16 au 29
Lune descendante le 30

Repos les 14, 27 (Nœud lunaire)






Décembre 2012

Jours Feuilles : 3, 4, 12, 13, 19, 20, 21, 22, 30, 31
Jours Fruits : 5, 6, 7, 14, 15, 23, 24
Jours Fleurs : 1, 2, 18, 28, 29
Jours Racines : 8, 9, 10, 16, 17, 26, 27

Lune descendante du 1 au 12
Lune montante du 13 au 26
Lune descendante du 27 au 31

Repos les 11, 25 (Nœud lunaire)



Un calendrier lunaire complet reprenant les différentes phases de la lune est disponible au bas de cette page.



lundi 15 octobre 2012

Rencontre des Indiens Kogis



Le 9 octobre dernier, à la Faculté de médecine de l'Université catholique de Lille, j'ai eu la chance d'assister à la conférence "Comment se soigner autrement ?" .
Lors de cette conférence, deux représentants des indiens Kogis ont partagé avec nous leur regard, leur vision, sur le soin de soi et des autres, sur la santé.




Qui sont-ils ?

Les Indiens Kogis sont originaires de Colombie. C'est un peuple racine, dernier représentant de la civilisation pré-colombienne. Leur art de vivre, leur biotope n'a pas évolué depuis des millénaires. Hélas, ils ne sont plus que 12 milles environ. Ils étaient un million 500 mille habitants avant l'arrivée des Conquistadors.

Ils ont perdu 75 % de leurs terres à cause :
- des guérillas,
- des paramilitaires,
- des narcotrafiquants,
- des pilleurs de tombes,
- de la déforestation,
- de l'exploitation des minerais,
- etc.

Ils veulent récupérer leurs terres pour :
- protéger la nature,
- protéger leurs lieux sacrés
- retrouver la mémoire de leurs ancêtres.

1800 hectares de terre ont été rachetés à ce jour et 3 nouveaux villages sont nés. Mais l'objectif est de pouvoir racheter toute la vallée de Mendihuaca pour leur permettre de cultiver leurs terres et retrouver une totale autonomie mais également pour reconstituer 800 hectares de forêt tropicale disparue. De plus, dans cette zone se trouve Duanama qui est une énorme pierre sculptée regroupant toutes les connaissances des Kogis allant de la création du monde, aux règles de la nature, aux règles de vie. Sur cette pierre sont stockés toute la mémoire et toute la culture des Kogis. Mais seuls quelques Mamus(chaman mais aussi prêtre, philosophe, juge) sont encore capable d'interpréter ces sculptures et la pierre subit régulièrement des dommages dûs aux pillages.


Où vivent-ils ?

Ils vivent dans la Sierra Nevada de Santha Marta qui est une montagne culminant à 6000 m d'altitude. Cette région contient tous les climats connus et est considérée comme une maquette vivante de la planète terre.


Comment vivent-ils ?

Ils ont un niveau de développement comparable à celui des mayas, des incas, des aztèques.
Ils sont encore porteurs de nombreuses valeurs comme l'harmonie, l'équilibre, l'écoute, la solidarité, l'entraide.
Tous les actes de la société sont précédés d'une pensée collective. D'ailleurs la taille du temple où ils se réunissent correspond au pouvoir du collectif. (Plus le collectif est soudé, plus ils ont la force de construire ensemble un grand temple).
Chaque acte qu'ils font a un sens.
Leur mission est de garder l'équilibre (intérieur, mais aussi avec les autres, avec le monde) afin d'éviter la maladie.
Pour eux, la santé est liée au spirituel.
Ils font tout un travail avec des plantes aromatiques et des plantes médicinales.
Depuis tout petit, ils apprennent à verbaliser leurs émotions, à mettre des mots sur leurs maux.
Pour soigner, le traitement commence par un travail de la pensée. Ils ont des sites sacrés au niveau desquels les énergies sont très fortes et dans ces lieux l'énergie diffusée permet aussi de se rééquilibrer donc de se soigner.
Ils considèrent leur territoire comme un personnage de la famille et non comme une ressource naturelle.
Le rôle du Mamu (chaman mais aussi prêtre, philosophe, juge) c'est d'étudier les gens. C'est lui qui sait où faire les offrandes en fonction des actes posés (afin toujours de'être en équilibre). Les Mamus sont responsables de toute vie sur leur territoire (humaine, animale, végétale).


Quelles sont leurs recommandations ?

Apprendre à mieux utiliser notre pensée, à être plus juste dans les vrais problèmes.
Respecter les lois du vivant pour éviter la maladie.
Retrouver un vrai lien avec la terre.


Pour aller plus loin...

Pour plus d'infos et/ou pour les aider, retrouvez le site de l'association Tchendukua ici : http://www.tchendukua.com



vendredi 12 octobre 2012

Les moissons du futur sur Arte 16 octobre 20h50

Réservez votre soirée du 16 octobre.  Arte programme à 20H50 le nouveau film de Marie-Monique Robin Les moissons du futur : comment l'agroécologie peut nourrir le monde.

Après la grande enquête Le Monde selon Monsento en 2008, et Notre poison quotidien en 2011, Marie-Monique Robin (journaliste, écrivain et réalisatrice), vient de réaliser une nouvelle enquête dont elle a tiré un livre et un film Les moissons du futur : comment l'agroécologie peut nourrir le monde.

Pour ce faire, elle a rencontré pendant deux ans, sur les 4 continents, de nombreux scientifiques, agronomes, économistes et agriculteurs pour savoir si l'agroécologie était en mesure de nourrir les 9 milliards d'individus que comptera la planète en 2050.





Un film résolument optimiste à ne pas manquer.
Pour aller plus loin...


.....




mercredi 10 octobre 2012

Agissons, nous aussi !

(image Amazon)


Aujourd'hui je vais vous parler d'un livre que j'apprécie tout particulièrement.
Il s'agit du livre de Séverine Millet "La stratégie du colibri", livre préfacé par Pierre Rabhi.
Très bien documenté, contenant de nombreux dossiers pratiques, des méthodes et moyens d'actions, des fiches-étapes, des conseils, il nous aide à mettre facilement des actions en place.

Mais laissons tout d'abord la parole à Séverine Millet, par le biais de cet extrait :

"Agir à son niveau et ensemble, c'est peser beaucoup !

La dégradation de la nature touche notre environnement vital, c'est à dire l'air que nous respirons, l'eau que nous buvons, la terre sur laquelle poussent nos aliments. En même temps que notre lieu de vie, ce sont nos conditions de vie qui se dégradent, et par conséquent, même si ce n'est pas toujours perceptible, notre santé. Nous le savons mais nous nous sentons impuissants.

Or, pour protéger notre environnement, nous pouvons agir à notre niveau, bien sûr par des écogestes simples à faire au quotidien, mais aussi en utilisant l'action citoyenne, collective, et au niveau local, afin d'obtenir l'intégration des questions écologiques dans les habitudes de nos voisins et concitoyens, dans les décisions des institutions politiques, dans les pratiques des administrations locales et des chefs d'entreprises.

[...]
Chacun de nous peut peser sur les choix de société, en agissant parfois très simplement, seuls mais surtout à plusieurs. [...]

Pourtant, peu de gens agissent. Par manque de temps et de volonté ? Sans doute. Mais, surtout par méconnaissance des enjeux véritables et des actions possibles, par sentiment d'impuissance face à l'ampleur de la tâche, par la crainte des méandres administratifs, sans oublier la simple timidité ou la crainte de l'échec.

Or, chacun peut participer au changement, sans pour autant entrer dans un activisme forcené, ni devenir procédurier, mais en agissant à son niveau, à sa mesure, simplement. Il suffit parfois de quelques informations bien ciblées : quoi faire ? comment le faire ? avec qui ? avec quelles aides ?..."





Comme vous le voyez, ce livre est un peu comme un "mode d'emploi" pour réaliser différentes actions comme par exemple :

  •  mettre en place du covoiturage
  • organiser un système de Pédibus
  • proposer concrètement la création d'une cantine bio dans votre commune
  • créer une AMAP
  • mettre en place des campagnes de sensibilisation pour la réduction et le tri des déchets
  • etc.


Il nous apprend également à :

  •  bien se préparer,
  • s'organiser,
  • communiquer,
  • négocier,
  • monter son dossier,
  • mobiliser les gens autour de son projet,
  • etc.


Lorsque l'on a envie d'agir concrètement, on ne sait pas toujours comment s'y prendre ni par où commencer mais grâce à ce livre on ne se sent plus seul. Il nous prend par la main pour nous guider et nous pousser à l'action !





lundi 8 octobre 2012

Bonne nouvelle !



Comme je vous l'avais promis, tous les abonnés à la  newsletter vont recevoir aujourd'hui, en exclusivité,  le lien pour télécharger gratuitement le guide expliquant pas à pas la création d'un Keyhole Garden (au format pdf, zippé).


Il contient :

- les plans
- la liste des matériaux
- une vingtaine de photos
- les explications détaillées.


C'est une exclusivité réservée aux personnes inscrites à la Newsletter ! Personne d'autre ne pourra se procurer ce guide, de quelque manière que ce soit.


Ce guide vous intéresse, mais vous n'êtes pas encore inscrit ?

Alors, inscrivez-vous vite ici :


Inscription à la Newsletter
Nom * :
Email * :
* champ obligatoire.
Vos données sont confidentielles. Nous n'envoyons pas de spam.

Puis, lorsque vous recevrez un mail vous demandant la confirmation, n'oubliez pas de confirmer votre inscription.

N'hésitez pas à passer cette info à vos amis, ils ont peut-être, eux aussi, envie de créer un Keyhole Garden. Donnez-leur la possibilité de s’inscrire et de recevoir ce guide.

Ah, j'oubliais ! Ne vous inquiétez pas, le téléchargement est un peu long car le guide contient de nombreuses photos.


vendredi 5 octobre 2012

Parc marin Picardie Côte d'Opale



Le 19 septembre dernier, le décret concernant la création du Parc marin Picardie Côte d'Opale a été signé.

Ce parc s'étend de la Slack (au Nord) jusqu'au Tréport (au Sud) soit un périmètre de 2290 km2.
Le siège de ce parc sera à Boulogne.

C'est le 5 éme parc créé en France (sur les 10 prévus par le Grenelle de l'environnement).



Mais qu'est-ce qu'un parc naturel marin ?

Voici la définition qu'en donne le Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie (http://www.developpement-durable.gouv.fr/Le-parc-naturel-marin.html)


Le parc naturel marin est :
  •  un espace délimité, uniquement marin, dans lequel coexistent un patrimoine naturel remarquable et des activités socio-économiques importantes,
  • sur lequel est fixé un double objectif de protection de la nature et de gestion durable des ressources,
  •  pour lequel est mis en place un conseil de gestion associant les collectivités (et leurs groupements), les socioprofessionnels, les usagers et l’Etat (minoritaire).
Les parcs naturels marins ont été créés par la Loi nº 2006-436 du 14 avril 2006 et le Décret n° 2006-1266 du 16 octobre 2006. (articles L334-3 et suivants et R.334-27 et suivants du code de l’environnement). La gestion de cette catégorie d’aires marines protégées est assurée par l’Agence des aires marines protégées.






Que va-t-il apporter ?

  • Grâce à ce parc, de nombreuses collaborations entre les scientifiques et les Universités, l'Ifremer, Naussica, l'Anses ou Acquimer pourront se développer 

  • Il va contribuer à la préservation du milieu et des espèces qui y vivent

  • L'exploitation des ressources naturelles se fera de manière durable, sans surexploitation

  • Les zones côtières seront mieux gérées car intégrées dans cette gestion

  • La connaissance du patrimoine naturel sera accrue et permettra une meilleure gestion et une valorisation plus importante

  • Il aura également un intérêt pédagogique

  • etc.

Mais pour qu'il apporte tout cela, il faut qu'il soit connu. Et même si sa création est très ressente,  je trouve que l'on n'en entend pas beaucoup parler. C'est d'ailleurs par le plus grand des hasards que j'ai appris son existence. Mais peut-être suis-je trop pressée ?
Enfin pour le moment (surtout sur le papier) c'est un beau bébé, alors souhaitons lui de grandir et de prospérer et attendons la suite.



mercredi 3 octobre 2012

Création d'un Keyhole Garden



Cet été, j'ai décidé de créer, en plus des buttes et des carrés de culture, un Keyhole Garden.

Ce type de jardinet se développe principalement en Afrique.

Le muret fait de pierres (en briques chez moi) forme une butte ronde avec un accès au milieu. Le Keyhole Garden combine chaleur, diffusion constante de nutriments et arrosage par capillarité.

Ce dispositif permet de cultiver aussi bien des plantes aimant plutôt la sécheresse ainsi que des plantes aimant l'humidité.

Il ne m'a pas coûté cher (7 euros), la grande majorité des matériaux étant de la récupération.

A l'intérieur, je l'ai rempli de "bonnes choses". Ainsi il pourra passer l'hiver et être prêt pour une utilisation au printemps. Lors de la construction, j'ai laissé volontairement, de temps en temps, des espaces entre les briques pour permettre à la biodiversité de se développer.




En le construisant, j'ai pris de nombreuses photos et je suis en train de réaliser un ebook expliquant sa fabrication pas à pas. Cet ebook contenant les plans et une vingtaine de photos, est réservé exclusivement aux personnes inscrites à la newsletter qui le recevront gratuitement dés qu'il sera fini.





lundi 1 octobre 2012

Fête de la science du 10 au 14 octobre 2012

(source image tract)

Du 10 au 14 octobre, c'est la Fête de la science dans toute la France.

Dans le cadre de cette fête , l'Office du Tourisme de Saint-Omer et La Coupole se sont associés avec une dizaine de partenaire pour proposer de très nombreuses animations gratuites sur leurs sites.

Voici quelques exemples d'animations proposées :

- La Coupole, Centre d'Histoire et de Mémoire du Nord Pas-de-Calais (Helfaut) :

  • Le Soleil en 3 D
  • Se faire cuire un oeuf avec le soleil !
  • Le soleil, la Terre, et l'eau
  • Le soleil en 2 D
  • Conférence sur le système solaire
  • A la découverte des étoiles
  • La face cachée de la conquête spatiale

- Enerlya, la Maison des Energies renouvelables (Fauquembergues) :
  • Partageons nos énergies
  • La 4 éme révolution : vers l'autonomie énergétique

- Maison du papier (Esquerdes) :
  • Les énergies dans l'habitat
  • Ces espèces merveilleuses

- Hotel de ville de Saint-Omer :
  • La mesure du temps

- L'EIL Côte d'Opale (Longuenesse) :
  • Journée de l'ingénieur

- Brasserie de la haute Vallée de l'Aa (Merck St Lievin) :
  • Fabrication de la bière

- etc.


Vous n'habitez pas la région ? Ce n'est pas grave il y a des animations dans toute la France. Retrouvez celles près de chez vous sur le site  www.fetedelascience.fr


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...