vendredi 28 juin 2013

Une serre creusée dans le sol pour la protéger du froid

Voici une vidéo très intéressante d'un exemple de serre creusée dans le sol à La Paz en Bolivie. Cette technique très intéressante, permet de protéger les cultures du froid.
La serre bénéficie de la température constante du sol et le mur épais du fond emmagasine la chaleur du soleil pour la restituer petit à petit.
La vidéo est en espagnol mais les images permettent néanmoins de comprendre de quoi il s'agit.






mercredi 26 juin 2013

Zoom sur la mauve



Dans la série des plantes sauvages comestibles, je vous propose aujourd’hui de faire connaissance avec la mauve sylvestre.



"Les fleurs de Mauve sont pourvues d'un calicule formé de 3 bractées oblongues et d'un calice gamosépale long d'un demi-centimètre, à cinq lobes triangulaires ; la corolle se compose de 5 pétales cunéiformes, échancrés sur leur bord supérieur, 3 à 4 fois plus long que les sépales et concrescents à la base avec le tube formé par les étamines. Rose violacée à l'état frais, la corolle devient bleu violet par la dessiccation". (source Codex Medicamentarius Gallicus seu Pharmacopea Gallica, Pharmacopée Française rédigée par ordre du gouvernement, Tome II, 1937)

Personnellement je l'ai semée directement dans mon jardin pour le côté pratique de la récolte.
L'avantage c'est que dans la mauve tout se mange, et c'est très décoratif.
Les feuilles sont grandes et il est facile de faire rapidement une salade. Les fleurs sont comestibles et après les fleurs de petits fruits apparaissent en forme de camembert que l'on appelle des fromageons et qui ont un petit goût de noisette.

C'est une plante médicinale
"Feuilles et fleurs de mauve sont émollientes. Apaisant l'irritation des muqueuses, elles sont recommandées contre la bronchite, la toux sèche et l'inflammation  de la gorge. 
Elle atténue l'inflammation des intestins et se montre laxative.
Pour l'usage externe, les qualités calmantes et adoucissantes de la mauve font merveille contre toutes les irritations et inflammations. On utilise la décoction en gargarismes, en lavements, en bains de siège, en injections, en bains de bouche contre les aphtes, en lotions contre la couperose et les irritations du visage". (source Petit Larousse des Plantes Médicinales).

Si vous ne savez pas comment la manger, je vous recommande la recette de Salade de Mauve aux noix et à la Fourme d'Ambert de Katy Gawelik du site Les Gourmandes Astucieuses







lundi 24 juin 2013

Calendrier lunaire juillet août 2013

Calendrier lunaire juillet août 2013




Juillet 2013


Jours Feuilles : 1, 9, 10, 19, 20, 26, 27, 28
Jours Fruits : 2, 11, 12, 13, 21, 22, 29
Jours Fleurs : 7, 8, 18, 25
Jours Racines : 4, 5, 6, 14, 15, 16, 23, 24, 31

Lune montante du 1er au 5
Lune descendante du 6 au 19
Lune montante du 20 au 31

Repos les 3, 17, 30 (Nœud lunaire)







Août  2013


Jours Feuilles : 6, 15, 16, 22, 23, 24, 25
Jours Fruits : 7, 8, 9, 17, 18
Jours Fleurs : 4, 5, 14, 21, 31
Jours Racines : 1, 2, 3, 10, 11, 12, 19, 20, 27, 28, 29, 30

Lune montante du 1 au 2 (11h20)
Lune descendante du 2 au 16 (14h11)
Lune montante du 16 au 29
Lune descendante du 30 au 31

Repos les 13, 26 (Nœud lunaire)



Un calendrier lunaire complet reprenant les différentes phases de la lune est disponible au bas de cette page.

vendredi 21 juin 2013

Faut-il sacrifier l'agriculture au profit de la culture ?



Mercredi en prenant mon petit-déjeuner, j'ai bien failli m'étouffer avec ma tartine ! Non ce n'était pas à cause de la qualité du pain fait-maison (qualité toujours irréprochable) mais à cause de ce que je venais d'entendre à la radio.

La journaliste de RTL nous expliquait que la France avait réussi à faire valoir son exception culturelle dans les négociations avec les Etats-Unis, mais qu'il allait certainement falloir, en contrepartie, lâcher du lest sur le volet agricole. Il va falloir ouvrir un peu plus notre marché aux produits américains, bœufs aux hormones, OGM et autres. Et il faudra certainement également revoir à la baisse nos normes sanitaires et supprimer des réglementations concernant les produits alimentaires.

Je ne suis pas contre la culture, bien au contraire. Je fréquente d'ailleurs régulièrement le cinéma d'Art et d'Essais "Les Etoiles" de Bruay Labuissière ainsi que l'Espace Culturel Ronny Coutteure de Grenay. Et je ne vous parle pas de ma passion dévorante pour les livres...
Mais me cultiver, je peux le faire uniquement parce que je suis en bonne santé. Ce n'est pas, une fois morte ou gravement malade sur un lit d'hôpital, empoisonnée par toutes les cochonneries déversées par la production agricole industrielle américaine aidée de ce cher Monsanto, que je pourrais me cultiver, lire, aller aux spectacles, au cinéma ou dans les musées.

Alors même si je trouve que cultiver et se cultiver vont de pair, à choisir, je choisis l'exception agricole. Parce que j'espère qu'en leur laissant la possibilité d'évoluer dans le bons sens, les agriculteurs s’apercevront que l'avenir est au bio. Or, si la pression américaine est trop forte, seul comptera la notion de rentabilité.

Quant aux artistes, je leur fait confiance. Même dans la pire des dictatures, l'Art a toujours réussi (même caché) à s'exprimer. Alors là, comme il ne s'agit pas de dictature mais d’hégémonie américaine, je suis convaincue qu'ils arriveraient à s'en sortir. Je ne dis pas que cela serait simple ou facile mais avec leur créativité toujours renouvelée, leurs idées bouillonnantes et l'aide du public (via les sites de financement participatif), ils continueraient à créer et à nous enchanter.

(source image clipart Microsoft Office)


mercredi 19 juin 2013

7 ème au concours Jardiner Autrement

Le jardin d'Ecolo-bio-nature est arrivé 7ème au concours Jardiner Autrement.

Les résultats ont été publiés lundi. Vous pouvez les retrouver en cliquant ici : http://www.jardiner-autrement.fr/partageons-nos-bonnes-pratiques/le-concours-jardiner-autrement/laureats-du-concours-2013



Comme la photo de la page entière du site n'est pas très lisible, je vous remets ici la photo de la partie haute de la page :



ainsi que la photo du milieu de la page :




Même si je ne figure pas dans les 5 premiers, je trouve que 7ème pour une première participation c'est déjà pas si mal ! Le jardin est un éternel recommencement dans lequel il faut se remettre en question tous les jours. De plus ce qui fonctionne une année, ne fonctionne pas toujours l'année suivante. On ne peut donc pas se reposer sur ses lauriers, mais il faut continuer à apprendre tous les jours, chercher à s'améliorer sans cesse et à tester de nouvelles choses.



lundi 17 juin 2013

Arrosage des tomates avec de l'eau de mer

Je vous propose une vidéo très intéressante sur une astuce absolument géniale qui permet d'arroser les tomates et toutes les autres plantations avec de l'eau de mer.

C'est très simple mais il fallait y penser !

Avec le soleil, l'eau de la petite bouteille se condense sur les parois de la plus grande et coule doucement de ces parois jusque dans la terre. Le sel, lui, reste au fond de la petite bouteille.

Voilà une solution simple et gratuite qui peut permettre d'arroser des cultures dans des endroits où l'eau de pluie est peu abondante mais où l'eau de mer est présente.


samedi 15 juin 2013

Visite du jardin du levant

Je vous propose de visiter en vidéo, le Jardin du Levant.
Ce jardin japonais, en Bretagne a été créé par Jérôme Hay. C'est un jardin qui respire le calme et la sérénité.




mercredi 12 juin 2013

Gain de place au jardin

Je vous propose aujourd'hui quelques idées pour gagner de la place au jardin ou pour cultiver sur une terrasse ou un balcon.

Bien évidemment, il y a la technique de culture sur buttes qui permet de bénéficier de plus de surface de culture que sur une surface plate. On peut aussi utiliser des carrés de culture.

Il ne faut pas oublier non plus, l'association des cultures qui permet de cultiver plus sur une petite surface. La plus connue est l'association maïs, haricot grimpant, courge (ce n'est d'ailleurs pas que pour un gain de place qu'est faite cette association) mais ce n'est pas la seule. Je repique souvent de la salade près de mes pieds de tomates



Cette année, en plus de la salade, j'ai même des choux entre les pieds. C'est un test. S'ils deviennent trop envahissant ou si les pieds de tomate ne les apprécient pas, je les enlèverais :



Pour les cultures prenant de la place comme, par exemple les pommes de terre, vous pouvez les cultiver dans une tour à pommes de terre  :




Vous pouvez la fabriquer en vous aidant de mes explications données dans l'article Fabrication d'une tour à pommes de terre ou acheter une tour à pommes de terre en bois ou un sac de culture pour pommes de terre.


Vous pouvez aussi cultiver hors sol, avec une table de culture :


Table que vous pouvez fabriquer vous-même en vous inspirant de mon article Construction d'une table de culture en palettes, ou que vous pouvez acheter.
Ce système a toutefois un inconvénient, c'est que la terre sèche très vite, il faut donc prévoir un arrosage régulier.
Cette année, j'ai semé de la laitue à couper Amish Deer Tongue.


Dans le jardin, ou sur une terrasse ou même un balcon, on peut aussi cultiver en hauteur, en utilisant par exemple un système de potager suspendu :



Théoriquement, avec ce système le pied de tomate doit pousser vers le bas. Allez savoir pourquoi, je miens (un pied de tomate cocktail noire) a poussé en montant. Puis, avec le poids, la tige a commencé à se vriller et à se fendre en tombant. J'ai donc été obligée de la remonter pour éviter qu'elle ne se casse et de la maintenir avec une ficelle.


Vous pouvez utiliser des sacs de culture ou des pochons à accrocher aux murs ou sur une rambarde :




Là aussi, il faut surveiller l'arrosage. D'autant plus que j'y ai repiqué des tomates : en haut un pied de tomate bouton et en bas un pied de tomate Minibel.


Et bien sûr, vous avez aussi la possibilité de cultiver en pot ou en jardinière :


Ici un pied de tomate cocktail...



...et là, un pied de piment Cheyenne, un pied de poivron mini chocolat et un pied de piment de Bresse.


Vous voyez que lorsqu'on veut jardiner, même si l'on ne dispose que d'une très petite surface, il y a toujours des solutions.


Pour aller plus loin...


.........

lundi 10 juin 2013

Promenade au jardin, deuxième partie : du côté de la serre

Après vous avoir montré une partie des carrés de culture et des buttes, je vous emmène du côté de la serre.

Avec tout d'abord la spirale d'aromatiques :




Entrons dans la serre et commençons par la double serre, c'est à dire la serre qui se trouve dans la serre tunnel :



avec 2 pieds de melon cantaloup pas très vaillant, des tomatillos, des aubergines (barbentane et chinese), des   poivrons (corne de taureau et mini-chocolat)



 sur une étagère, mes pots de basilic (rouge, grand vert et à grec à petites feuilles)



et par terre un pot de physalis


Et dans la serre tunnel :



un mélange de choux de différentes variétés (rouge, palmier, brocoli, frisé, de Bruxelles), de salade, de pieds de tomate (différentes variétés) et derrière, avant la double serre, encore des poivrons et aubergines. Avec un peu de phacélie qui reste, quelques coquelicots, des oeillets d'Inde et de la prêle.




 Et de l'autre côté, encore des pieds de tomates, des pieds de concombres et des oeillets d'inde et des physalis.



et un pied de tomate cocktail dans un pot dans l'allée.

Vous remarquerez que je n'ai pas détaillé les variétés de tomate (une quinzaine de différentes de semées et environ 13 variétés ont poussées).  J'avais commencé à noter sur un papier ce que je plantais (puisque mes petits pots de semis comportaient tous les noms), mais comme j'ai planté en plusieurs fois, au moment de continuer à reporter les noms, les jours suivants, je n'ai plus retrouvé le fameux papier !
Ce n'est pas malin !
Cette année je devrais donc me contenter de ne récolter des graines que sur les variétés facilement identifiables ! Enfin, je pense qu'avec  Noire de Crimée, Coeur de boeuf, Bouton,  Ananas Noire, Blanche Cream , Minibel et Corne des Andes, cela devrait être assez facile. Pour le reste....tant pis !

Il reste encore quelque chose dans la serre, mais je vous en parlerai dans mon article gain de place.

En ressortant de la serre, on trouve deux carrés de culture en sac avec leur mini-serre :




avec réparties dans les 2 : courgettes, concombre, aubergines, poivrons, choux, gombo (un dernier rescapé sur les 8 que j'ai planté, mais qui est mal en point, je crois que je ne réussirais pas encore cette année à en avoir ! Entre les limaces et le manque de chaleur, les pauvres ne résistent pas), radis, carottes, physalis.

Pour terminer, arrêtons nous au pied de la table regroupant quelques succulentes et sédum. On peut y voir ma collection de menthe :


de la menthe fraise, de la menthe chocolat, de la menthe coq et de la menthe pomme. Pour le moment elles sont en pots mais doivent intégrer chacun un petit carré en briques ou parpaing (non encore construits) qui leur permettra de s'épanouir tout en limitant leur envahissement.


Ceux qui connaissent mon jardin auront remarqué qu'il manque à ces deux articles, tout un côté du jardin. Ce n'est pas un oubli. Il n'y a pratiquement rien à montrer, tout (ou presque) a été ravagé !!

Dans la butte du fond, j'avais planté 7 variétés de courges (dont mes préférés Baby boo, potimarron et butternut),  une dizaine de pieds de chou palmier, des aubergines, des poivrons, du maïs, des haricots lingots du nord et des tournesol.
Après le passage de limaces, il ne reste qu'un pied de poivron et 1 pied d'aubergine, pas très vaillants qui luttent courageusement pour survivre dans leur triste état.

Même chose pour le Keyhole dans lequel j'avais mis des gombos, des courgettes (4 variétés), un pied de concombre, des aubergines (barbentane, diamond, chinese) et des choux. Seul un pied d'aubergine et 2 de courgettes sont encore en état de se défendre !

Je n'ai jamais vu autant de dégâts que cette année ! Même les semis de soucis n'ont pas résistés. Et les protections habituelles (cloche, cendre, sciure, cheveux, etc ) n'ont servi à rien puisqu'il s'agit surtout de petites limaces noires et grises qui vivent dans la terre. Elles ne passent pas sur la terre mais dans la terre. Ce sont elles les plus prédatrices, les autres les marrons ont peu facilement les empêcher de nuire. Quant aux carabes (mangeurs de limaces) je n'en ai pas encore vu cette année.

A titre d'exemple, voilà ma récolte matinale. J'ai posé des planches afin de piéger un maximum de ces petites bêtes et je ramasse à peu prés cette quantité chaque matin. C'est Marie-Jo qui est contente ! Elle se régale de ces petites friandises.


Je ne me suis pas découragée, j'ai immédiatement ressemé, mais il faut le temps que cela pousse !

Quand aux 2 carrés de culture présents dans cette partie du jardin, le premier (plus petit) a été entièrement gratté par un chat (non ce n'est pas Gribouille) et dans le deuxième, je n'ai encore rien semé. J'attends car l'oseille-épinard, le chénopode bon-Henri et l'oseille sanguine qui sont à l'intérieur, sont actuellement entrain de monter en graines. Je me contente de récolter les feuilles de la plante à huître, présente dans ce même carré, pour le moment.

Mais, il me reste quand même une ou deux petites choses à vous montrer que je vous présenterais dans mon article spécial gain de place.

jeudi 6 juin 2013

Promenade au jardin, première partie : carrés et buttes



Je vous propose une petite visite d'un côté du jardin et surtout des diverses plantations.

- Un carré potager à l'anglaise (16 cases) :


avec du chou de Daubenton, 3 variétés de carottes (blanche, jaune canari, géantes de Tilques), 3 variétés de betteraves (de Chioggi, rouge-sang, détroit), un mix de moutardes japonaises, 2 variétés de radis (boule d'or, 18 jours), du chou palmier, de la mauve.


- Un carré potager à la française (9 cases) :


avec du chou (brocoli, palier, frisé, rouge), une aubergine Barbentane, un poivron corne de taureau, des carottes de Djerba, des pois chiches et de l'oseille-épinard (dans la même case que le brocoli).


- 2 des buttes :


dans la première , 3 variétés de pommes de terre (Jeannette, bleu d'Artois, rose de France) et dans la deuxième (oignons, fève, plantain corne de cerf, betteraves noires d'Egypte, consoude (et derrière la consoude, fève, arroche rouge)).


- Une autre butte :


dans celle-ci, on trouve encore de la consoude, des petits pois (demi-nain progress et nain d'Annonay), mais aussi (non visible sur la photo) des tournesols, un pied de courgette et des pommes de terre (Corne de Gatte).

 - le rectangle des fraisiers :


avec à l'intérieur également des coquelicots et des soucis (non encore fleuris).

- Une autre butte :


contenant pour le moment surtout des courges et des choux ainsi qu'un pied d'échalotes perpétuelles. Ces pauvres choux et courges sont en train de se battre vaillamment contre une quantité phénoménale de limaces et de taupins dû certainement au fait que la butte vient seulement d'être créé ce printemps.

- la tour à pommes de terre :


dont vous pouvez retrouver la fabrication, en cliquant ici.

- la bassine en zinc :


avec sa rhubarbe qui a bien grandi par rapport à l'article Comment planter de la rhubarbe dans une bassine en zinc


Dans un deuxième article, nous irons du côté de la serre et dans le troisième je vous parlerais des techniques gain de place....


mardi 4 juin 2013

Une recette au radis très printanière

Aujourd'hui, je vous propose, avec l'aimable autorisation de Katy Gawelik du blog Les Gourmandes Astucieuses, une recette de Pommes de terre et radis en marinade :



Pour réaliser cette recette, pour 2 personnes, il vous faut :


  • 6 à 8  radis
  • de l'origan (cultivé ou sauvage)
  • 60 gr de Tofu
  • 1 cuil à soupe d'huile d'olive
  • 1 cuil. à soupe de sauce soja
  • 4 pommes de terre cuites à la vapeur
  • 1 pincée d'ail déshydraté

Commencez par couper finement vos radis. Puis détaillez le bloc de tofu en petits cubes. Mettez le tout dans un saladier et ajoutez l'ail, l'origan, l'huile d'olive et la sauce soja et mélangez. Laissez reposer en mélangeant régulièrement le temps que les pommes de terre cuisent.
Une fois cuites, épluchées et coupées en rondelles, disposez les pommes de terre dans les assiettes et arrosez les des radis en marinade.

Retrouvez le détail de la recette pas-à-pas, en images, en cliquant ici : http://lesgourmandesastucieuses.blogspot.fr/2013/05/pommes-de-terre-et-radis-en-marinade.html


samedi 1 juin 2013

Journée mondiale de l'environnement le 5 juin 2013




Le 5 juin aura lieu la Journée mondiale de l'environnement organisée par le PNUE (programme des Nations-Unis pour l'Environnement).

Le thème de la campagne de cette année sera : Pensez-Mangez-Préservez.

C’est "une campagne contre le gaspillage et la perte alimentaire qui a pour objectif de vous encourager à réduire votre empreinte écologique. Selon les estimations de  la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture ), chaque année 1,3 milliards de tonnes d’aliment sont gaspillés. Cela représente la même quantité de nourriture produite dans l’ensemble de l’Afrique sub-saharienne. Au même moment, 1 personne sur 7 dans le monde va au lit en ayant faim et plus de 20 000 enfants de moins de 5 ans meurent chaque jour de faim.

Etant donné la grande disparité et l’inégalité des styles de vies qui ont pour résultats des effets dévastateurs sur l’environnement,  le thème de cette année –Pensez- Mangez-Préservez-vous encourage à devenir plus conscient de l’impact environnemental de vos choix alimentaires et vous dote des moyens vous  permettant de prendre décisions éclairées.

Alors que la planète a du mal à  fournir suffisamment de ressources à 7 milliards de personnes (9 milliards en 2050), la FAO estime qu'un tiers de la production alimentaire mondiale est perdue ou gaspillée. Les déchets alimentaires représentent une perte énorme de ressources naturelles et ont un impact négatif sur l’environnement." 
(source : http://www.unep.org/french/wed/theme )


Vous avez envie de participer activement à cette journée en créant votre propre manifestation ? C'est possible ! Pour cela :

- prenez connaissance de ce qui est prévu au niveau national
- liez le sujet de votre manifestation avec le thème de la journée
- préparez un plan d'action
- enregistrez votre manifestation sur le site national (http://www.unep.org/french/wed/ )







Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...