mercredi 31 juillet 2013

Océan vert, le premier jardin thérapeutique d'un centre anticancer



Le centre François Baclesse de lutte contre le cancer a créé un jardin thérapeutique. Cet Océan vert est un espace de détente et d'évasion pour les patients et leurs proches.

Ce jardin de 710 m2 est composé de 7 zones :

  • un coin pergola
  • un lieu bain de soleil
  • une ambiance aquatique
  • un espace détente
  • un lieu pour les enfants
  • une zone zénitude
  • une partie forestière
Jacques Perrin parraine ce projet.

Aux Etats-Unis, plusieurs centres de cancérologie ont réalisé des espaces de ce type. En France, l'Institut Bergonié de Bordeaux et l'Institut Curie de Paris ont aussi créé de petits jardins.

Mais ce jardin en Basse-Normandie se distingue par sa taille et sa conception. L'architecte-paysagiste Benoît Dumouchel, a pour réaliser ce projet, commencé par envoyer un questionnaire au personnel soignant et aux représentants des patients afin de connaître les besoins et les contraintes de chacun. C'est à partir de ces informations qu'il a réalisé ce jardin incluant les 7 zones d'ambiances différentes.

Voici la vidéo qui avait été réalisé pour présenter le projet :

Vous pouvez retrouver toutes les informations concernant ce jardin sur le site d'Océan Vert : http://www.jardin-oceanvert.fr/index.php

lundi 29 juillet 2013

Ca pousse !

Voici quelques photos du jardin prisent il y a une semaine.
Ca pousse bien. Le retard (dû au mauvais temps) pris en début de saison a été rattrapé. Les limaces s'en donnent toujours à coeur joie mais vu la profusion de légumes, elles ne peuvent pas tout manger, heureusement !




J'ai du enlever la majeure partie des barres qui matérialisaient les cases car cela débordait un peu partout.


un joli pied de mauve









Cela déborde tellement de partout que l'on a bien du mal à distinguer les buttes et les allées !























mercredi 24 juillet 2013

Promenade des poules au jardin

En ce moment, les poules ont pris l'habitude de se promener dans le jardin tous les après-midi.

Elles font le tour des buttes et mangent les limaces et autres insectes et un peu aussi les légumes (notamment les choux) quand on a le dos tourné.














Voyez le pauvre chou ci-dessus après le passage des poules !










J'ai bien essayé de dresser Gribouille pour qu'elle fasse office de chat de berger mais le résultat n'est pas terrible.
Elle préfère leur courir après ou s'allonger pour les regarder se balader.











lundi 22 juillet 2013

Pailler les pommes de terre : avantages et inconvénient



Plutôt que de buter mes pommes de terre, je préfère les pailler avec différents matériaux (paille, foin, déchets verts, etc.)

Le premier avantage c'est que pour la récolte il suffit d'écarter la couche de matériaux pour prendre les pommes de terre. C'est ce que j'ai fait, pour goûter aux pommes de terre nouvelles, avant qu'il soit vraiment le moment d'en récolter. Je n'ai pas touché aux pieds et j'ai bien remis le paillis après mon prélèvement. Je me suis contentée de "visiter" les variétés plutôt hâtives comme Jeannette et Rose de France et j'ai laissé tranquille les Bleues d'Artois et les Cornes de Gatte.

Le deuxième avantage c'est qu'elles sont très peu sales, comme vous pouvez le voir sur la photo.


Mais l'inconvénient, c'est que si le printemps est humide, ces types de matériaux vont conserver l'humidité et attirer les limaces et les taupins. Sur ma petite pré-récolte, un pied avait eu la visite de ces indésirables, comme vous le voyez sur les 2 pommes de terre à droite de la photo.
La solution pour remédier à cet inconvénient, c'est de prévoir des pertes et de planter en conséquences.

J'attends avec impatience le moment de la récolte complète car apparemment cela ne se présente pas si mal. Je crois que ce sera une bonne année....


samedi 20 juillet 2013

Visite d'une ferme en permaculture dans le Vermont

Je vous propose aujourd'hui de visiter, en vidéo, la ferme de Ben Falk, à Moretown, dans le Vermont. Ben est un designer en permaculture. Il applique et adapte les techniques de permaculture et d'auto-suffisance au climat du Vermont, très froid en hiver.





mercredi 17 juillet 2013

Les 6 causes du réchauffement climatique




Je profite des vacances pour rattraper mon retard de lecture. En ce moment je suis en train de terminer l'excellent ouvrage d'Al Gore (prix Nobel de la paix) intitulé A nous de décider (édition de la Martinière).
Cet ouvrage de vulgarisation est plutôt destiné à un public d'adolescents mais je le trouve très bien fait et adapté également aux adultes.

Je vous propose un extrait  de la partie consacré aux causes du réchauffement climatique :

"Il y a 6 types de pollution de l'air, dont l'homme est responsable, qui entraînent la crise du climat. Ce sont :

1) Le dioxyde de carbone :

Ce gaz (CO2) est de loin le principal responsable. Cela peut paraître étrange de parler de pollution au CO2 puisqu'il est naturellement présent dans l'atmosphère. C'est même lui, ainsi que d'autres gaz à effet de serre, qui font que la température est assez élevée sur terre pour que la vie soit possible. Mais l'homme ajoute d'énormes quantités de CO2 dans l'air, ce qui fait que la Terre se réchauffe.

Le CO2 est le principal responsable du réchauffement et c'est aussi celui dont la quantité augmente le plus vite. Car à chaque fois qu'on brûle quelque chose, on en rejette dans l'atmosphère.[...]


2) Le méthane :

Le responsable numéro deux de la crise du climat est le méthane Comme le CO2, il existe à l'état naturel. Le gaz de nos cuisinières est principalement constitué de méthane. Mais nous en rejetons de grandes quantités en trop dans l'atmosphère.

Nous rejetons cependant moins de méthane que de CO2. Mais il retient beaucoup plus la chaleur que le CO2, ce qui explique qu'il soit le deuxième responsable du réchauffement climatique.[...]


3) Le noir de carbone :

Le noir de carbone ou suie (minuscules particules de charbon flottant dans l'air) est le responsable numéro trois de la crise du climat. Ce n'est pas un gaz à effet de serre. Il n'emmagasine pas la chaleur qui provient de la Terre, mais absorbe celle envoyée par le Soleil au moment où elle pénètre dans l'atmosphère.

On produit l'essentiel du noir de carbone lorsqu'on brûle les forêts et les prairies.[...]



4) Les halocarbures :

Le responsable numéro quatre de la crise du climat sont les substances chimiques appelées halocarbures. Parmi elles, il y a les CFC (chlorofluorocarbones) qui étaient utilisés dans les climatiseurs, par exemple. Dans les années 80, on a découvert qu'ils provoquaient un trou dans la couche d'ozone. Or celle-ci fait partie de notre atmosphère et nous protège des rayonnements dangereux du Soleil. Sans elle, la vie sur terre serait impossible.[...]


5) Le monoxyde de carbone et autres composés organiques :

Parmi les responsables du réchauffement climatique vient ensuite un groupe de substances chimiques qui comprend le monoxyde de carbone. Aux Etats-Unis, on le trouve surtout dans les gaz d'échappement des voitures. Dans des pays moins développés, il s'en dégage lorsqu'on brûle des végétaux.


6) Le protoxyde d'azote :

Le dernier grand responsable du réchauffement est le protoxyde d'azote. Il provient principalement de l'utilisation d'engrais chimiques (élaborés par l'homme). L'azote est essentiel aux plantes pour la formation de leurs cellules. Mais trop de protoxyde d'azote est mauvais pour l'environnement.[...]


Les causes du réchauffement sont faciles à décrire. Les solutions aussi. [...] Nous devons aussi trouver un moyen de faire disparaître les polluants de l'atmosphère (car "tout ce qui monte finit toujours par retomber").[...] Le plus difficile, ce n'est pas de déterminer ce qu'il faut réduire ni comment s'y prendre, c'est de convaincre les autres qu'il faut le faire.
Le plus difficile, c'est de leur faire comprendre qu'il faut prendre des décisions et que nous devons le faire maintenant."



Pour aller plus loin...

(source image : clipart Microsoft Office)

lundi 15 juillet 2013

Quelques fleurs au potager

Je vous propose quelques photos des fleurs présentes dans le potager. Tout n'est pas fleuri encore, il manque les capucines, les asters, les chrysanthèmes et une partie des fuchsias devant les buttes.

Mais quelques unes sont déjà là et embellissent le potager tout en attirant les insectes pollinisateurs.

Il y a les coquelicots, comme ceux-ci qui sont au milieu des fraisiers et cachent très bien les fraises aux yeux des merles.



Un rosier au milieu d'un cerisier :





Un fuchsia en arbre et des heuchères au pied d'une butte:



Un rosier au pied d'une autre butte :



Et bien sûr, des soucis au milieu des buttes, là avec des petits pois et des pommes de terre :



Et des oeillets d'Inde avec les pieds de tomates :








samedi 13 juillet 2013

Mon Keyhole garden dans La Voix du Nord du 11 juillet 2013


J'ai eu la surprise de découvrir jeudi soir que mon Keyhole était dans le journal La Voix du Nord du jour !

Décidément, après mes poules c'est maintenant mon KeyHole qui est en vedette.

La journaliste m'avait contactée le samedi pour prendre rendez-vous mais comme une de ses collègues devait passer le lundi suivant pour photographier mes poules, elle m'avait indiquée qu'elle me recontacterait plus tard.

Je pensais donc qu'elle allait me recontacter la semaine prochaine.
Et j'ai eu la surprise d'apprendre jeudi que l'article était paru !

Evidemment, comme nous n'avons pas discuté ensemble, l'article comporte des inexactitudes et la photo est ancienne.

Je peux comprendre qu'elle n'est pas eu le temps de venir mais  un simple coup de fil aurait pu éviter ces erreurs et j'aurais pu également fournir une photo plus récente du Keyhole sur laquelle on voit bien les résultats de ce type de jardin. Avec notamment, les pieds de courgettes, de tomates, d'aubergines et les choux qui sont présents.
J'aurai pu également évoquer les avantages et les inconvénients de ce système. Car si ce mode de culture est parfaitement bien adapté aux pays chauds, ce n'est pas forcément le cas dans nos contrées.

Enfin, le principal c'est que dans cet article on parle de ce fantastique projet de jumelage maraîcher entre des enfants de Béthune et ceux du Bénin.

mercredi 10 juillet 2013

Mes poules à la Une de Nord Eclair et dans La Voix du Nord de ce jour



Mes poules sont des stars !

Ce matin elles sont à la une du journal Nord Eclair (édition Béthune Bruay), ainsi qu'en page 3 et dans La Voix du Nord (édition Béthune Bruay) également.




Il faut dire qu'elles se sont très bien comportées avec la journaliste et ont acceptées facilement de poser devant son objectif.

Merci à Mme Céline Wlodarski pour son excellent article.

Retrouvez l'article de La Voix du Nord ici


lundi 8 juillet 2013

Festival de la Tomate au Château de la Bourdaisière les 7 et 8 septembre 2013



Les 7 et 8 septembre 2013 aura lieu le 15éme Festival de la Tomate au Château de la Bourdaisière à MontLouis-sur-Loire.

Si vous avez l'occasion d'être dans la région, réservez votre week-end ! Car cette année encore cette manifestation sera exceptionnelle.
Le thème en sera le Mexique, berceau de la tomate.

Vous y retrouverez une cinquantaine de stands et notamment un marché gourmand qui vous permettra de découvrir de nombreuses spécialités mexicaines comme la tequila, le guacamole, le chili, les tacos, les fajitas, etc.

Si vous êtes fan de cuisine, vous pourrez même apprendre à cuisiner des plats typiques grâce aux ateliers de cuisine dispensés par des chefs.

Parmi les variétés de tomate du Conservatoire du château, vous pourrez d'ailleurs acheter des variétés mexicaines.

Et dans les stands des exposants, vous pourrez vous fournir en graines, plantes diverses, produits de bien-être ou de beauté, objets décoratifs, etc.

Durant votre visite, si une petite faim vous prend, n'hésitez pas à vous diriger vers le Bar à tomates (R) ou vers le restaurant mexicain.

Vous pourrez également assister à des conférences (à 11h et 16h) sur les sujets suivants :

  • Histoire de la tomate et sa culture
  • Projet de ferme en permaculture (qui sera mis en oeuvre à l'automne)
  • Techniques de permaculture
  • Biodiversité au Mexique
S'il vous reste encore du temps, avec ce programme chargé, vous pourrez vous promener dans le parc de 55 hectares et visiter, entre autres, son splendide jardin de Dahlias.

Vous pouvez également choisir de passer le week-end entier sur place en logeant au château, s('il reste encore de la place à ce jour).

Retrouvez toute les infos sur le site www.chateaulabourdaisire.com 

source image : Affiche de la manifestation






vendredi 5 juillet 2013

Les rencontres de la permaculture les 24 et 25 août 2013



Les 24 et 25 août 2013 auront lieu Les Rencontres de la Permaculture à Champagné-Saint-Hilaire (86)


L’association Brin de Paille vous invite à un weekend de discussions et de réflexions sur l’avenir de la Permaculture francophone.


  • Où en est-on?
  • Où souhaitons nous aller?
  • Quels sont les prochaines actions à mettre en oeuvre?
  • Quelles synergies pouvons-nous trouver?
  • De quoi avons-nous besoin ?
  • Quelles sont les étapes déterminantes pour pérenniser l'enthousiasme dont bénéficie aujourd'hui la permaculture ?
  • Comment vulgariser la permaculture ?
  • Comment améliorer/harmoniser la formation ?
  • Comment sortir des petits jardins et avoir un impact plus global ?

Le vendredi soir, aura lieu la projection du film "La Voix du Vent” de Carlos Pons

Et le samedi à 16 h, une conférence sur la permaculture est prévue.

Pour plus d'infos, contactez l'association Brin de Paille sur http://blog.permaculture.fr





mercredi 3 juillet 2013

Promenade dans une partie plus sauvage du jardin

Aujourd'hui je vous emmène visiter un morceau de la partie plus sauvage du jardin.

Voici :

- des Topinambours et des Héliantis répartis un peu partout et qui commencent déjà à se naturaliser :





- un des 2 pieds de Goji (que je dois toujours palisser, mais dont je ne me suis pas encore occupée)



- 2 pieds de Baie de mai (apparemment des variétés différentes puisque la forme des feuilles n'est pas identique) :





- le Figuier, avec de belles promesses de récolte... mais ne nous réjouissons pas trop vite, attendons qu'elles soient mûres, car d'ici là, il peut encore arriver quantité de problèmes... Enfin, croisons les doigts !





- une Ronce à mûres (sans épines) qui pousse le long d'un chêne tétard :





- des Framboisiers (dont un qui donnent de fabuleuses framboises Fall gold)





- des Groseillers (dont je récolte les fruits en ce moment) :





J'espère que cette petite promenade vous aura plus.


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...