lundi 30 septembre 2013

Rapport du GIEC : les points essentiels



Je vous propose une vidéo du Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, reprenant les points essentiels à retenir du volume premier du 5éme rapport d'évaluation :





GIEC: Les points essentiels à retenir du volume... par developpement-durable


(source image clipart Microsoft Office)

vendredi 27 septembre 2013

Le café des enfants a besoin de votre aide



Je voudrais vous parler aujourd'hui de l'association béthunoise Le Café des enfants.


Le Café des Enfants est un café "associatif, culturel et éco-citoyen, sans tabac et sans alcool, pour les enfants de 0 à 16 ans et leur entourage (parents, grands-parents, nounous...), mais aussi les futurs parents et toutes les personnes sensibles à la question de l'enfance.

C'est un lieu de vie, de rencontres, de partage, chaleureux et convivial, pour bavarder, s'amuser, apprendre,créer, imaginer, s'exprimer, suggérer, se régaler aussi... avec des produits sains.

C'est un espace de réflexion autour des valeurs de citoyenneté, de solidarité, de respect de l'enfant, de
l'homme et de l'environnement, d’ouverture au monde et aux différences, de coopération."


L'association, déjà très active sur Béthune a décidé d'acheter un bus d'occasion pour intensifier son action et "aller au plus près des lieux d'habitation des familles, dans chaque quartier de Béthune, les villages avoisinants ainsi qu'en zone rurale et se rendre ainsi plus accessible à tous et en particulier aux familles non motorisées et éloignées géographiquement des loisirs éducatifs."


Mais pour ce projet, l'association a besoin de trouver 3 300 euros pour acheter le bus (un Van Hool A330).
Pour trouver cette somme, elle a décidé de faire appel à tous à travers le système de financement participatif par la plateforme cowfunding..


Si ce projet vous intéresse et que vous voulez y participer, en donnant ne serait-ce que 5 euros, vous pouvez cliquer ici : http://www.cowfunding.fr/cafemeleon/




mercredi 25 septembre 2013

Construction d'un hôtel à insectes en matériaux de récupération



Il y a quelques jours, j'ai décidé de faire un peu de rangement dans mon sous-sol.

Et je me suis retrouvée avec un tas de trucs inutile. Avant d'aller à la déchetterie, je me suis posée la question suivante :

- que faire avec ?

  • un morceau de piquet en ciment
  • des vieilles briques cassées
  • une brique entière
  • des morceaux de parpaing
  • un petit cageot
  • une cafetière en porcelaine sans hanse
  • des morceaux de carrelages cassés
  • deux bouts de tuyaux
  • un obstacle d'Agility dog rouge.
En ajoutant de la paille, des pommes de pin, des noisettes et des coquilles de noix, des branchages et des journaux, j'ai pu transformer tous ces matériaux destinés au rebut en un  amusant hôtel à insectes.




Et vous avez-vous réalisé un hôtel à insectes en matériaux de récupération ?


lundi 23 septembre 2013

Un jeune hérisson en visite dans le jardin



Un hérisson est venu, en pleine journée se promener dans le jardin. Enfin, je pense qu'il était surtout venu quémander à manger car il était très affaibli. Il avait certainement du entendre parler de notre bon accueil et de notre bonne table par les oiseaux des environs ! ;-)))

Bref, en voyant son état, nous avons commencé par lui donner quelques croquettes pour chat, directement dans la pelouse. Il s'est rué dessus et a tout mangé.








Puis nous l'avons installé dans une caisse à la maison, dans le salon, avec encore quelques croquettes et de l'eau. Nous l'avons laissé tranquille pour qu'il puisse dormir un peu et reprendre des forces.
A un moment, on a entendu un peu de bruit, mais n'avons pas été voir ce qui se passait pour ne pas le déranger.

Au bout d'une heure, nous somme quand même aller voir si tout allait bien et là, surprise....plus d'hérisson !




Nous avons cherché sous les différents meubles du salon et finalement nous l'avons retrouvé dans la tente de Gribouille. Il avait du trouver que c'était plus confortable que son carton !









Lorsqu'il s'est réveillé, il a commencé à vadrouiller partout dans la maison. C'était la preuve qu'il allait mieux et c'était donc également le signal du départ.

Nous l'avons alors déposé dans l'abri à hérisson au fond du jardin, avec une provision de croquettes et d'escargots. Il s'est installé pour dormir. Quand nous y sommes retourné le soir, il n'était plus là.

Nous avons quand même remis des croquettes pendant les deux jours suivants au fond de l'abri, croquettes qui d'ailleurs ont été mangé.


vendredi 20 septembre 2013

De nouvelles découvertes sur les arbres



Le dossier du n° 10 du magazine Kaisen est consacré aux arbres.
Non seulement il est excellent, mais on y apprend de nombreuses choses.

Je vous propose un extrait, très intéressant de la rencontre du journaliste Stéphane Perraud avec le botaniste, spécialiste des forêts primaires, Francis Hallé :

"Stéphane : Avons-nous encore des choses à apprendre sur l'arbre ?

Francis : Nous n'en sommes qu'au début de nos connaissances. Nous avons découvert par exemple qu'il existait des feuilles souterraines. Elles n'ont évidemment pas de chlorophylle, ce sont juste des réseaux de nervures qui hébergent les champignons symbiotiques. Nous savons également que les arbres communiquent entre eux par leur réseau racinaire. Un individu qui manque de nutriments le fera savoir à ses voisins qui pourront les lui apporter. A l'inverse, nous avons observé que des arbres de la même essence évitent parfois de se toucher dans les airs. On suppose qu'ils se protègent ainsi des transmissions de maladies. Cela signifie que l'arbre est "conscient" d'être entouré par ses semblables. C'est fascinant."

Oui c'est fascinant ! Et en même temps inquiétant, quand on sait que les forêts primaires ont pratiquement toutes disparues (à part quelques lambeaux au Congo, en Australie, en Sibérie et dans le Grand Nord canadien) et que la déforestation se poursuit au rythme effarant de 13 millions d'hectare par an, surtout en Amérique du Sud, en Afrique et en Océanie.

mercredi 18 septembre 2013

20 éme fête des plantes de La Sédelle, les 19 et 20 octobre 2013



La fête des plantes de La Sédelle à Villejoint Crozant, a 20 ans cette année !

A cette occasion, les 19 et 20 octobre, de nombreux événements ont été préparés.

Si vous êtes dans la Creuse à ces dates, vous pourrez notamment :

  • assister à la conférence de Gilles Clément dont le sujet sera : "Les animaux et nous"

  • participer à l'atelier de Brigitte Lapouge intitulé "Comment soigner les plantes par les plantes"

  • visiter l'exposition "30 ans de vie à l'Arboretum"

  • et bien sur visiter l'Arboretum, ses 370 variétés d'arbres et d'arbustes et ses 5 milieux naturels (prairie, hêtraie à houx, mare, lande de bruyères, chaos granitique) en compagnie d'un guide


Le tarif de cette manifestation est de 6 euros par adulte mais l'entrée est gratuite pour les enfants et les adhérents.

Retrouvez toutes les informations ici : http://arbosedelle.free.fr/Evenements.php



lundi 16 septembre 2013

Rose trémière : récolte des graines



C'est le moment de récolter les graines de roses trémières.





Les graines forment de petits disques qui sont collés les uns aux autres et se détachent facilement.



Cette année, problème : certaines graines comportent un petit trou au milieu. Elles sont victimes d'un charançon, l'apion des roses trémières.


 J'ai donc jeté toutes celles qui comportent des trous. En prévention, pour le cas où il resterait des oeufs qui pourraient éclore, j'ai mis deux feuilles de laurier sauce dans mon bac de graines.


Apparemment, cela devrait les tuer, enfin c'est ce qu'il paraît !

. J'aurai pu également mettre les graines quelques jours au congélateur pour les tuer par le froid, mais après il aurait fallut les refaire sécher.

Donc je vais essayer la technique des feuilles de laurier qui me paraît plus simple. En espérant que cela fonctionne !


vendredi 13 septembre 2013

24 ème Marché du mieux vivre de Lestrem le 13 octobre 2013



Le 24 ème Marché du mieux vivre de Lestrem, organisé par l'association Lestrem nature (avec le soutien de la communauté de communes Flandre Lys, aura lieu le dimanche  13 octobre 2013 à l'espace culturel "Jean de la Fontaine".

Le thème de cette année sera : La vie cachée de nos jardins

Comme d'habitude, vous y retrouverez des informations sur la trame verte et bleue, les corridors biologiques, les zones humides, la flore et la faune, etc.

Vous pourrez également trouver des produits bios et notamment des légumes, du miel, du vin, des produits d'épicerie, des produits d'entretien, des cosmétiques, des huiles essentielles, etc.

Ce marché est aussi un lieu convivial d'échanges que ce soit d'informations, de savoirs ou de savoirs faire.

Vous pourrez vous y restaurer avec un repas bio et applaudir le groupe folk "Mine de rien".

L'entrée est gratuite.


mercredi 11 septembre 2013

Les plages sont en voie de disparition



Verra-t-on encore dans quelques années des enfants faire des châteaux de sable sur la plage ?
Cette question peut, à première vue, paraître farfelue, et pourtant….

75 % du sable des plages mondiales a aujourd’hui disparu, utilisé par les entreprises du bâtiment.

On a du mal à l’imaginer, mais le sable est la 3ème ressource la plus utilisée après l’air et l’eau.

Il faut dire que les constructions en béton sont composées au 2/3 de sable. Et, seul le sable de mer convient, celui des déserts, trop rond, ne peut pas être utilisé.

Pour vous donner un aperçu de la situation, sachez qu’il faut :

-         200 tonnes de sable pour bâtir une maison
-         30 000 tonnes pour réaliser 1 km d’autoroute
-         12 millions de tonnes pour construire une centrale nucléaire ! (source Arte TV)

Le sable sert également de remblais aux îles artificielles.

A ces utilisations principales, viennent se greffer plus de 200 autres, allant, par exemple, de la production du verre à celle de la peinture, en passant par la filtration de l’eau ou la fracturation hydraulique. Et, je ne vous parle pas de l’exploitation du sable pour en extraire des métaux précieux comme l’or évidemment, mais également le diamant, le titane ou l’étain.

Or ce sable, en plus de nous permettre de nous prélasser sur notre serviette sur la plage, sert surtout à former des dunes et des plages qui sont autant de remparts aux vagues lors de tempêtes ou de fortes marées.

Au fond des mers ou des rivières, il fait partie de l’écosystème et sa surexploitation entraîne de graves perturbations de ce dernier. Tout cela a pour conséquence la disparition de poissons, mollusques, etc., sources de subsistance pour certaines populations.

Alors doit-on attendre que de nouvelles îles disparaissent, que de nouvelles populations soient privées de leur nourriture principale, que l’érosion des côtes atteigne des proportions phénoménales et que les tsunamis se multiplient pour agir ?


Le sable est une ressource vitale et à ce titre il doit être protégé.


Le sable, enquête sur une disparition extrait 1 par Telerama_BA

lundi 9 septembre 2013

Conférence de Vandana Shiva, Sandrine Bélier et Pierre Rabhi

Je vous propose d'écouter la conférence qu'ont donné Vandana Shiva, Pierre Rabhi, Sandrine Bélier et Blanche Magarinos Rey au Théâtre d'Annonay lors de l'événement La Bio dans les Etoiles 2013.

Cette conférence est vraiment très intéressante mais le son est parfois difficile et on a du mal à comprendre Blanche Magarinos Rey lorsqu'elle traduit les propos de Vandana Shiva.





samedi 7 septembre 2013

Création d'un petit bassin

Mon neveu est en train de refaire entièrement sa mare. Il l’agrandit et passe la profondeur de 50 cm à 1 m.
En attendant que les travaux soient terminés, il a stocké ses poissons et toutes ses plantes dans une piscine. Il en a profité pour démarier ces dernières et m'a donné plusieurs pieds de roseaux.

Comme je n'ai pas de mare pour le moment dans mon jardin, j'ai pris un baquet en zinc que j'avais au sous-sol pour réaliser un petit bassin.
En plus des roseaux, j'y ai ajouté ma prêle (qui était précédemment dans un bidon à lait en inox).

Voilà ce que cela donne :







Je ne sais pas si je vais tout laisser comme cela. De toute façon il faut que j'ajoute au moins une plante oxygénante et/ou un petit jet d'eau.

Il faudra que je prévois de la place pour rentrer l'ensemble l'hiver pour éviter que cela ne gèle.

mercredi 4 septembre 2013

Permaculture : l'importance du paillis



Dans cette vidéo, Benjamin Broustey nous parle de l'importance du paillis en permaculture.

La terre n'est jamais à nu, cela évite le lessivage lors des intempéries, évite l'évaporation, le dessèchement et la formation d'une croûte tout en conservant l'humidité. Le paillis participe également à la fertilité du sol et diminue le désherbage.

Personnellement, j'utilise beaucoup le paillis dans mes buttes et mes carrés de culture. Mais, il faut savoir que cela comporte un gros inconvénient : les limaces adorent le paillis et y trouvent des conditions idéales à leur développement.




lundi 2 septembre 2013

De bons repas d'automne en perspectives...

Je vous propose un petit tour au jardin. On y découvre de belles promesses de repas aux couleurs et aux saveurs plus automnales.




























Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...