lundi 22 mai 2017

Après la pluie, tout pousse au jardin (vidéo)



Une bonne pluie fait du bien au jardin. Mais, évidemment je ne parle pas de pluie torrentielle qui provoque des inondations ! Là après une période plutôt sèche, la forte pluie a permis au sol de se recharger en eau. Associé à une montée des températures, cela est profitable au jardin.

Les plantes absorbent l'eau chargée en nutriments et on voit une accélération de la pousse, de jour en jour. On ne sait plus où donner de la tête entre ce qu'il faut récolter, ce qu'il faut enlever pour faire de la place et ce qu'il faut se dépêcher d'installer.


            

samedi 20 mai 2017

Test du panier Kajo, le panier nomade multifonction français


L'entreprise française Pouss'vert vient de sortir un nouveau produit absolument génial. Il s'agit du panier Kajo.
C'est un panier multi-usage, en matière plastique recyclée et recyclable, fabriqué en France dans la Drôme.

Déjà, il est super beau. Rien qu'en le regardant on craque pour son design et ses couleurs. On a le choix entre 6 couleurs : taupe/framboise, taupe/azur, taupe/prune, gris/cerise, gris/tilleul, gris/turquoise. Moi j'ai choisi le gris/cerise.

Il est très léger (850 g), mais costaud en même temps. Il a des pieds clipsables et repliables, bien utiles quand on ne veut pas qu'il soit en contact direct avec le sol. 




Il a 2 poignées pratiques et solides.




Il est suffisamment grand (15 litres) sans être encombrant (48 cm de long, 20 cm de large et 29 cm de haut).

Il peut servir au jardin, pour ramasser et cueillir fruits et légumes, et passer directement dans l'évier pour nettoyer, rincer et égoutter la récolte.








Il permet aussi de faire ses courses et de stocker des denrées.




Bien stables, on peut empiler plusieurs paniers et stocker des fruits et légumes : les perforations permettent une bonne ventilation et donc une bonne conservation des produits.



Bon, il a quand même un énorme défaut : il est tellement pratique qu'il en devient addictif. 😃


Non  seulement tout votre entourage veut vous l'emprunter, mais une fois essayé vous ne pouvez plus vous en passer. Vous voulez l'avoir avec vous partout, tout le temps. Vous êtes obligé d'en acheter plusieurs car il vous en faut absolument un :
  • dans la voiture pour faire vos courses,
  • dans la serre pour aller récolter vos fruits et vos légumes, 
  • dans le garage pour transporter votre outillage à main,
  • dans le cellier pour stocker vos fruits et légumes,
  • dans la cave pour porter les bouteilles,
  • dans la chambre des enfants pour ranger les jouets,
  • dans la salle de bain pour.....STOP !!!
Chaque jour on lui trouve de nouvelles utilisations !

(source dernière image : Pouss'vert)

mercredi 17 mai 2017

Retour sur l'Après-midi Nature à Courrières



Dimanche 14/05/2017, nous étions invité par la municipalité de Courrières à animer un atelier dégustation- démonstration de plantes sauvages comestibles à la Ferme Pédagogique.

Notre stand était dans une Yourte.





Nous avions apporté un petit échantillon de plantes sauvages : Orties, Consoude, Origan sauvage, Egopode, Pimprenelle, Lierre terrestre et Achillée-Millefeuille.






Les visiteurs ont pu goûter différentes préparations aux plantes faites à la maison ou cuisinées sur place par Katy du blog Les Gourmandes Astucieuses :
- Cake aux 9 Plantes
- Houmos à l'égopode et au lierre terrestre sur du pain au levain bio fait maison avec une pâquerette
- Soupe aux orties
- Pancakes à l'origan sauvage






Il y a eu du monde et je n'ai pas eu le temps de prendre beaucoup de photos, heureusement que le photographe de la municipalité était là (les photos 4 et 7 sont de lui). Nous n'avons pas pu non plus sortir et aller voir les autres stands.

Une journée riche en échange et en partage. Merci à la municipalité de Courrières, à Delphine Quièvre et à toute son équipe.

lundi 15 mai 2017

Test du coupe-branche multifonctions longue portée UP86 Fiskars



Je viens de tester le coupe-branche longue portée UP 86 de Fiskars.
Comme je suis petite et que je ne suis pas à l'aise sur une échelle (j'ai vite le vertige), c'était compliqué pour couper des branches en hauteur.






Comme d'habitude chez Fiskars, un petit boitier protège les lames. Celles-ci sont en acier avec un revêtement antifriction sur la lame supérieure. Elles peuvent couper des branches jusqu'à 32 mm de diamètre.




La tête est orientable à 230° et le système de blocage est très simple à utiliser.




Le manche télescopique ultra-léger, de 2,30 m est extensible jusque 4,10 m, c'est parfait. Cela permet une portée qui va jusqu'à 6 m (selon la taille de l'utilisateur).







La lame supérieure du coupe-branche longue portée est reliée à une chaîne, elle-même fixée à un cordon qui se trouve à l'intérieur du manche creux. En tirant sur la poignée centrale ou celle à l'extrémité, la force de tirage est transmise du cordon à la chaîne à rouleaux qui, à son tour, actionne les lames pour effectuer la coupe.

C'est plus compliqué à expliquer qu'à faire fonctionner... bref ça coupe super bien, sans effort grâce au transfert de force. C'est simple, facile, rapide et sûre.










Voilà un excellent outil longue portée qui facilite vraiment la vie ! Je vais certainement l'utiliser souvent.

samedi 13 mai 2017

Culture sur foin et promenade au jardin (vidéo)



Dans cette nouvelle vidéo je vous parle de la culture sur foin, je vous présente une demi-butte en pleine production et je vous emmène dire bonjour aux canards et aux poules et regarder quelques buttes.

Je vais faire de la culture sur foin, n'ayant pas trouvé de paille bio. Le foin, lui, pousse tout seul, de manière naturelle, sans avoir besoin d'engrais ni de pesticides. Alors que le blé est une des plantes les plus traitées, donc la paille non bio contient énormément de pesticides qui vont se retrouver dans les légumes qui auront été cultivés dessus.





               

mercredi 10 mai 2017

La résine de pin, un trésor naturel



La résine de pin est un produit naturel que l'on peut utiliser de nombreuses façons.
Découvrez lesquelles dans cette vidéo :


lundi 8 mai 2017

Comment et quand semer les haricots ?



Comment et quand semer les haricots ? Quelles variétés choisir ? Je vais répondre à ces questions.

Le haricot (Phaseolus vulgaris Linné) est une plante annuelle de la famille des Fabacées (légumineuses). Ils sont cultivés depuis l'époque précolombienne et ont été introduit en Europe vers le XVIe siècle.

Que ce soit des haricots verts, les demi-secs ou les haricots secs, ils se comportent de la même façon.


Le semis :



Le semis peut s'effectuer en ligne ou en poquet c'est-à-dire en groupe de 3 ou 4 graines, ou en godets.

Pour les haricots nains, je favorisais jusqu'à maintenant le semis en ligne, car les haricots sont moins serrés. Ils ont plus de place pour pousser et sont plus faciles à cueillir. Mais, j'ai également testé l'année dernière, le semis en poquets (que j'utilise systématiquement pour les haricots à rame) et j'ai eu de bons résultats. Je trouve qu'ils lèvent mieux et comme j'ai pas mal de limaces, il me manque moins de pieds. Donc je pense que cette année je vais favoriser le semis en poquet, quel que soit le type de haricot.

Vous pouvez également faire du semis en godet. Personnellement, j'utilise cette technique pour les haricots d'Espagne car ils sont souvent plantés à des endroits où j'ai beaucoup de limaces. Donc en les faisant pousser en godet, les graines n'ont pas passé du temps dans le sol et ont donc germé plus facilement et lorsque je les repique les pieds sont plus forts et peuvent mieux résister à la pression des limaces. Le seul inconvénient c'est qu'il ne faut pas les semer trop tôt en godet, sinon les racines sont déjà trop développées au moment d'être mises en terre et cela vient s'ajouter au stress du repiquage, ce qui fait que les pieds ont parfois du mal à bien reprendre. Pour éviter le stress du repiquage, j'utilise des godets en fibre de coco (qui sont biodégradables) ce qui me permet de les repiquer tels quels.



Les enfants, pour s'amuser, ont l'habitude de semer des haricots dans du coton ou de l'essuie-tout humide pour les voir germer. Rien ne vous empêche de faire la même chose pour vos haricots et de les planter une fois germé.

Les haricots à rame sont semés aux pieds de structure (tipi, grillage, fer à béton, rames, pergola,ficelles tendues, bambou, etc.) ou aux pieds de plantes vivantes qui leur servent de tuteur (maïs, tournesol, arbre ou arbuste). La seule limite étant votre imagination et pour les plantes vivantes, que celles-ci soient déjà suffisamment développées pour ne pas être étouffé par le haricot.
Quelle que soit la structure choisie, assurez-vous de sa solidité. Il ne faudrait pas qu'une fois les haricots poussés, tout dégringole à cause du poids ou d'un coup de vent.




Le haricot ne doit pas être semé trop profond, on dit qu'il doit voir partir le jardinier. On peut le butter pour qu'il s'enracine mieux. Il a besoin d'air donc il ne faut pas le semer trop serré (l'humidité dans les feuilles peut favoriser les maladies cryptogamiques)

Attention aux limaces et aux pigeons, tourterelles, merles, étourneaux, etc. qui raffolent des grains et des jeunes pousses. Contre les limaces, vous pouvez mettre un peu de Féramol (pas trop, si on le distingue bien c'est qu'il y en a déjà trop !) et contre les volatiles vous pouvez installer un voile de forçage que vous enlèverez ensuite.


Les dates de semis :



Après avoir vu comment, voyons quand les semer. En fait tout dépend de votre région. Le haricot à besoin d'une température supérieure à 15 ° et d'un sol humide mais non détrempé pour germer. Il met une dizaine de jours pour germer. De plus il est sensible au gel. Donc dans les régions chaudes vous pourrez le semer dès avril et dans d'autres il faudra attendre mai ou mi-mai.

Si on écoute les dictons des anciens, il nous est conseillé de semer :

  • à la St Georges (le 23 avril) pour avoir des haricots plein la gorge (mon grand-père disait qu'en les semant à cette date, ils avaient moins de fils.)
  • à la St Didier (le 23 mai) pour avoir des haricots plein son panier
  • à la St Norbert (le 6 juin), haricot en terre rattrapera tous les autres.



Vous pouvez semer des haricots secs jusqu'au 15 juin et des haricots verts et demi-secs jusque la mi-juillet.

Personnellement je sème fin avril ou début mai, en fonction du temps qu'il fait et de la lune. Et, si j'ai des ratés, j'en ressème à la St Didier.
Là je vais bientôt les semer. J'ai attendu, car à la St Georges il n'avait pas plu depuis longtemps et le sol était très sec. En ce moment il pleut, mais il fait encore froid. Comme du beau temps est annoncé dans les prochains jours, je vais m'y mettre. Les haricots d'Espagne, (semés en godets il y a une semaine), attendront sagement dans la serre que les risques de gel soient écartés.


Les variétés :



Il existe quantité de variétés disponibles, tout est une question de goût. Les variétés à rame produisent plus, mais demandent d'installer des supports, alors que les variétés naines s'adaptent partout.
Je vais donc vous indiquer les variétés que je préfère. Il n'y a pas de variétés de haricot vert dans ma liste, car le haricot est un légume qui produit beaucoup et, dans ma jeunesse, j'ai du être traumatisé par les multiples repas de haricots verts et les après-midi équeutage et mise en conserves, chez mes grands-parents. Je privilégie donc les variétés pouvant se manger aussi bien en haricot vert et en haricot sec, comme cela j'en mange plusieurs fois en haricot vert, puis lorsque j'en ai assez je les laisse devenir des haricots secs. J'aime bien aussi les variétés se mangeant en demi-sec et en sec et bien sûr les variétés de haricots secs.




Mes préférés :

- A rame :
  • Orteil du prêcheur (en frais et en sec)
  • Princesse du Pévèle (en demi-sec et sec)
  • Haricot d'Espagne (en sec, décoratif et comestible)
  • Dolique rouge et vert (frais)
- Nain (sec) :
  • St Esprit à oeil rouge
  • St Sacrement
  • Borlotto (variété qui existe aussi à rame)
  • Haricot rouge
  • Haricot noir
  • Haricot riz
  • Azukis 

- Flageolets (sec) :
  • Verdelys (vert du Nord)
  • Blanc de Flandres



Quelques infos supplémentaires :

Les haricots jaunes (ou beurre) sont plus tendres, plus fondants.
Les haricots violets contiennent des antioxydants (anthocyanes) mais la plus grande partie de ces antioxydants disparaît dans l'eau à la cuisson. Ils sont plus faciles à cueillir car leur couleur se détache bien du feuillage vert.

Le haricot peut être semé à côté de la carotte (mes haricots noirs sont au milieu de mes carottes et navets cette année), de l'aubergine, du chou, du concombre (mes haricots à rame Princesse du Pévèle côtoient mes concombres et du persil), des épinards, des fraises, du persil, des pomme de terre.

Une fois la saison terminée, n'arrachez pas vos pieds de haricot, mais coupez les tiges au pied. Les racines contiennent des nodules qui, en symbiose avec des bactéries, fixent l'azote. En les laissant se décomposer dans le sol, l'azote sera redistribué à votre sol.

Les haricots verts ont des vertus antidiabétiques, dépuratives, nutritives et diurétiques. Ils contiennent des vitamines (A, B5, B6, C, E), du calcium, du cobalt, du cuivre, du fer, de l'iode, du magnésium, du phosphore, du potassium, du nickel, du silicium, du sodium, du soufre, du zinc.
Les haricots secs sont énergétiques et nutritifs et contiennent de la vitamine B, du calcium, du fer, du phosphore et du potassium.






samedi 6 mai 2017

Test du pulvérisateur Tecnoma Pure 1.5 l



Après le gel du 20 avril, sur la vigne notamment, je me suis dit qu'un petit coup de mélange de purin de prêle et d'ortie pourrait faire du bien aux plantes qui avaient souffert, puisque ce sont tous les deux des activateurs de croissance.

Cela permettra aux nouveaux bourgeons de mieux s'épanouir et de faire de nouvelles feuilles mais hélas ça ne remplacera pas les bourgeons à fruit. La récolte est fichue pour cette année, mais en renforçant la plante, ces purins vont l'aider à reprendre des forces pour l'année prochaine.

Mais, je voulais attendre que chaque plante, chaque arbre et arbuste touché commence à faire de nouveaux bourgeons avant d'intervenir. Je ne peux donc pas faire cela en une seule intervention.
De ce fait, sortir le pulvérisateur Tecnoma Pure de 5 l était inutile, j'en ai donc profité pour tester le nouveau pulvérisateur Tecnoma Pure d'1,5 l.







Petit, avec bec long et un beau design, il est parfait pour une utilisation précise, très localisée. Sa poignée offre une bonne prise en main.


Il est fourni avec un filtre car il permet de pulvériser des purins, des décoctions, des préparations naturelles et toute autre recette faite-maison.



Ses joints résistent au vinaigre blanc et au bicarbonate de soude. La buse offre un bon débit.










En général, je n'apprécie pas les petits pulvérisateurs, car ils ne gardent pas la pression, il  faut constamment pomper et lorsqu'on les penche un peu trop ils fuient ou s'arrêtent de fonctionner.
Or celui-ci est parfait. La pression est excellente, elle est aussi bonne que lorsque j'utilise un grand pulvérisateur et en plus on peut le retourner dans tous les sens, à 360 °, il continue son travail et ne fuit pas. Cela permet un travail très ciblé.

C'est encore un bon produit de la gamme Tecnoma  Pure, approuvé par Terre Vivante, et bien pensé pour les jardiniers écolos.


mercredi 3 mai 2017

La vérité sur les Saints de glace


(San Pancrazio par Guercino 1616)


Je vous propose de faire le point une bonne fois pour toutes sur les fameux Saints de glace.

En effet, je vois circuler sur le net (et plus particulièrement sur facebook) du grand n'importe quoi allant du St Glace à Cinq glaces, etc.

Les Saints de Glace sont : St Mamert (le 11 mai), St Pancrace (le 12 mai) et St Servais (le 13 mai).
Ces saints sont actuellement remplacés sur les calendriers par Ste Estelle, St Achille et Ste Rolande.

A ces dates, et dès le Moyen Age, il a été observé régulièrement un refroidissement de la température et des gelées possibles (à cause de la lune rousse).
Les gelées sont rares (d'après les statistiques), mais les températures froides peuvent causer des problèmes à la plante, notamment au pied de tomate qui n'apprécie pas une amplitude élevée des températures entre le jour et la nuit et qui risque ensuite de moins fructifier.

Mais, pas la peine non plus de se précipiter dès le 14 mai pour planter, car attention, ces températures froides (notamment en Alsace) peuvent se manifester jusqu'à la St Urbain (le 25 mai).

Alors, en attendant, gardez au chaud vos pieds de tomate, de courgette, d'aubergine, de poivron, de concombre, de melon, de courge et plus généralement toute plante exotique.



                       

lundi 1 mai 2017

Renaturer la ville : oui, mais pas n'importe comment !



Favoriser le développement de la biodiversité en ville, y réintroduire la faune et la flore sauvage sont des actions importantes. Mais, il faut faire attention à ne pas faire n'importe quoi.

Les toitures végétales peuvent faire baisser la température et diminuer l'effet de serre, mais il faut faire attention au poids que peuvent supporter ces toitures (la terre s'est lourd et encore plus quand elle est mouillée) ainsi que les protections prévues avant d'y amener la terre et les végétaux (n'oublions pas que les plantes sont à la recherche entre-autres de minéraux pour pousser, il ne faudrait donc pas que le béton de la structure soit rongé petit à petit).

De plus, le corps de nombreux citadins n'est plus habitué à évoluer dans un environnement chargé de nombreux pollens de provenance variée et les cas d'allergies peuvent se multiplier. Il faut donc faire attention aux espèces que l'on réintroduit.

Enfin, la multiplication anarchique de lieux accueillant pour la flore et la faune pourrait engendrer une prolifération de plantes invasives, d'espèces non désirées (les graines et pollens étant disséminé par le vent, les oiseaux, les insectes, etc.)

Un chercheur en écologie nous explique quelques avantages et inconvénients :



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...