mercredi 18 octobre 2017

Que reste-t-il au jardin mi-octobre 2017 ? (vidéo)




Non en octobre le jardin n'est pas vide ! J'ai profité de ce petit été indien à la mi-octobre pour vous faire une vidéo, dans laquelle je vous montre tout ce qu'il y a encore à manger dans le jardin.





Quelques légumes d'été (tomates et poivrons) mais surtout radis d'hiver, salades variées, courges, choux (multiples variétés), blettes, épinards, épinard d'Asie, poires de terre, capucines, tomatillos, chénopode Bon-Henry, oseilles (plusieurs variétés), poireaux perpétuels, salsifis, betteraves, carottes, chou-raves, roquette, mizuna, moutardes japonaises, céleri, plantes sauvages, plantes aromatiques : il y a encore profusion de nourriture au jardin.


32 recettes de chou : http://amzn.to/2kSxbcs

Des recettes avec des capucines (et notamment la recette de câpres) : http://amzn.to/2icXs4r



............


lundi 16 octobre 2017

Comment construire une cabane en terre crue ?



Dans cette vidéo du Parc naturel régional Haute Vallée de Chevreuse, découvrez comment avec de la terre, du foin et quelques amis, on peut construire une jolie cabane en terre crue :



..........

samedi 14 octobre 2017

Calendrier lunaire Novembre décembre 2017




Novembre 2017


Jours Feuilles : 1, 2, 3,19, 20, 30
Jours Fruits : 4, 11, 12, 13, 21, 22, 23
Jours Fleurs : 8, 9, 17, 18, 26, 27, 28, 29
Jours Racines : 5, 6, 7, 14, 15, 16, 24

Lune descendante du 1er au 9
Lune montante du 10 au 22
Lune descendante 23 au 30

Repos les 10, 25 (Nœud lunaire)





Décembre 2017

Jours Feuilles : 5, 6, 7, 13, 23, 24
Jours Fruits : 8, 15, 16, 25, 26, 27
Jours Fleurs : 3, 4, 12, 21, 22, 30, 31
Jours Racines : 1, 9, 10, 11, 17, 18, 19, 20, 28

Lune descendante du 1er au 12
Lune montante du 13 au 26
Lune descendante du 27 au 31

Repos les 2, 14, 29 (Nœud lunaire)



Un calendrier lunaire complet reprenant les différentes phases de la lune est disponible au bas de cette page.

mercredi 11 octobre 2017

Test des gants de jardin Rostaing Pro Séquoia



Je devais changer mes gants de jardin, de ce fait j'ai choisi de tester les gants Rostaing Pro Séquoia.




En effet, je jardine avec des gants. Pourquoi ? 


  • ils me protègent contre tout risque de piqûres, griffures, coupures, qui peuvent inoculer le tétanos,

  • ils m'évitent d'avoir des épines ou des échardes,

  • ils m'aident à garder les mains et les ongles propres. Des mains pleines de terre bien collante ou de « vert » d'herbe ou de légumes sont difficiles à nettoyer, même avec une brosse.






Pourquoi avoir choisi ceux-là ?

J'ai choisi les gants Rostaing Pro Séquoia car ils sont bien adaptés au jardinage, que ce soit à la plantation au désherbage, mais également aux petites tailles.

Ils sont en cuir (tanné en France) hydrofuge ce qui permet de les mouiller sans qu'ils deviennent durs (effet carton) ensuite après séchage (ils restent souples).

Ils permettent une bonne prise en main et ne glissent pas.






Le dessus est recouvert d'un tissu innovant (le Ripstop) composé de 3 couches :

- un anti-griffures,
- une membrane imper-respirante, étanche, coupe-vent et respirante
- une doublure confort velours.

De plus, ils ne contiennent pas de substances allergisantes. Pour moi qui y suis sensible, c'est un vrai plus.




Un élastique de serrage permet une fermeture ajustée au poignet. Ce qui évite lorsque je cueille des orties d'avoir la plante qui se faufile entre le gant et la manche et vous pique à plusieurs endroits (heureusement qu'il y a toujours du plantain dans le jardin) !

Les tailles vont de 7 à 11. Je prends toujours des gants taille 7 pour moi, quel que soit la marque, car en 6 cela n'existe que rarement et en général ils ne me conviennent pas. Ici j'ai donc choisi une taille 7 et je la trouve bien adaptée.

Après mes premiers essais, je pense que ces gants "me feront de l'usage". Ils sont bien adaptés à mon usage et je testerai certainement d'autres produits de cette gamme PRO (gamme jardin professionnelle).
                                         
       
..........


lundi 9 octobre 2017

Visite du jardin oganisée pour la Fredon et pour différents organismes et associations



Dans le cadre du plan Ecophyto, la Fredon Nord-Pas-de-Calais avait organisé une formation pour les associations de jardinage et autres organismes. Dans ce cadre, elle m'avait demandé de faire visiter mon jardin.

Pour plus d'informations sur la Fredon, je vous renvoie à mon article du 25 septembre.

Nous avons donc eu le plaisir d’accueillir une vingtaine de personnes le 4 octobre dernier pour une visite.





Etaient présents des représentants de :

  •  la Fredon Nord-pas-de-Calais,
  • Géotopia
  • le CPIE (centre permanent d'initiatives pour l'environnement) Flandre maritime
  • la MRES ( maison régionale de l'environnement et des solidarités) de Lille
  • différentes associations de jardiniers (notamment d'Hazebrouck et d'Haverskerque)
  • des agents techniques municipaux de Vendin-lez-Béthune




Bien que le temps fût limité, nous avons pu échanger sur la création et la gestion d'un jardin en permaculture, sur les différentes techniques et outils de jardinage, sur des problématiques de production, etc. Nous avons pu également leur faire découvrir différentes variétés de plantes et leur parler de la charte des jardins de Noé.


Evidemment, comme d'habitude, j'ai oublié de parler de pal mal de variétés (il y en a tellement que j'en oublie toujours) !















Il n'a pas plu, mais comme l'après-midi était déjà bien avancée, il n'y avait plus de soleil qui aurait pu rendre la visite plus agréable.

Enfin, je pense que tout le monde était content. Quant à nous, nous avons beaucoup apprécié ce moment d'échange et de partage.

samedi 7 octobre 2017

Plantation d'un pied d'Airelle rouge Miss Cherry Globe Planter



Je viens de planter un pied d'Airelle rouge Miss Cherry de chez Globe Planter. Le nom exact est Vaccinium vitis.idaea Miss Cherry 'Meliro'.

J'aime bien les airelles, car les buissons ne sont pas trop grands (pas plus de 40 cm) et les fruits sont comestibles.



Les baies de celui-ci ont une couleur rouge vif. On peut les manger crus, ou simplement revenu à la poêle avec un peu de sucre (à la scandinave) en faire des confitures, des compotes ou même des jus de fruits.

Il est très décoratif, car il fleurit (blanc) durant tout l'été et en hiver le feuillage est persistant. Mais, surtout, il fructifie de juillet à février. Ce qui permet d'avoir des petits fruits frais en hiver, que ce soit pour notre consommation personnelle ou pour les oiseaux qui en raffolent.




Les feuilles des airelles rouges contiennent de la vitamine C, des sucres et des antibiotiques végétaux. Les fruits sont riches en vitamines C et en flavonoïdes. Mais, il ne faut pas en manger trop, car ils sont riches en acide oxalique.

J'ai choisi cette variété pour sa résistance aux maladies. Elle est très rustique et peut supporter le gel jusque -20° (d'après le producteur). L'avantage avec les plantes venant de chez Globe Planter c'est que se sont des plantes produites en France (dans le Morbihan) et qu'elles sont toujours livrées dans des pots de bonne taille. Ainsi les pieds sont bien enracinés et les racines ne forment pas un chignon compact. La reprise en est facilitée.

C'est une plante de mi-ombre. Pour le moment elle est seule, mais je vais normalement planter prochainement un sureau noir pas trop loin, pour lui faire plus d'ombre.




Comme elle aime les terres acides, je l'ai planté à un endroit où il y avait eu un pin bleu d'Amérique qui a été coupé cet été (il était très grand et en cas de grosse tempête risquant de le déraciner c'est sur le toit de la maison du voisin qu'il serait tombé). J'ai paillé le pied avec des aiguilles de pin partiellement décomposées.






mercredi 4 octobre 2017

Où trouver de bons outils de jardinage pas chers et comment bien les entretenir ?



Les bons outils sont chers mais ont une longue durée de vie. Les outils bon marché coûtent souvent plus cher en fin de compte, car ils ne sont pas solides et cassent facilement.


Où trouver de bons outils pas chers ?

Si vous ne pouvez pas ou ne voulez pas payer cher pour des outils de qualité, il existe des solutions :

  •    Vous pouvez vous rendre sur des marchés aux puces ou vides greniers, il y a souvent de l’outillage à vendre. Sur internet, de nombreux sites de petites annonces vous permettront également de trouver de l’outillage. Attention à bien vérifier que les outils ne sont pas cassés ou ressoudés. 

  •    Vous pouvez également visiter les greniers des personnes âgées de votre famille, amis, voisins, etc. pour y découvrir des outils anciens. Ce sont souvent des outils très solides et inusables. Vous ferez plaisir à la personne âgée qui verra ainsi revivre ses outils et vous aurez entre les mains un matériel de très grande qualité.

  • Vous pouvez vous regrouper à plusieurs et mutualiser votre achat. Dans ce cas, pensez à prévoir les dates et durées d'utilisation pour chaque personne.



Comment bien entretenir les outils de jardinage ?

 Mon grand-père prenait grand soin de ses outils. J'ai la chance d'avoir pu en récupérer quelques-uns. De là vient certainement ma passion pour les outils anciens, je trouve qu’ils ont une âme. Je prends plaisir à les regarder et à imaginer leurs histoires.

Il ne lui serait jamais venu à l’esprit de les laisser dans le jardin ou de les ranger sans les nettoyer. L’hiver, il huilait les fers avec de l’huile de vidange usagée, frottait les manches avec un papier de verre très fin puis avec un chiffon imbibé d’huile de lin.

Je vous recommande de faire la même chose, ainsi vous les conserverez en bon état plus longtemps. Vous pouvez remplacer l'huile de vidange usagée par de l'huile de friture usagée.

Si vous voulez gagner du temps, au quotidien, vous pouvez simplement utiliser un bac de sable dans lequel vous aurez versé de l’huile de vidange (ou de friture) usagée.
Après chaque utilisation, enlevez le plus gros de la terre collant à votre outil et plantez-le dans le sable. Les grains de sable nettoieront les restes de terre et l’huile le protégera.

N'oubliez pas d'essuyer le fer de vos outils avec un vieux chiffon, avant utilisation.



Attention ! Il n'est nullement question de jeter de l'huile de vidange dans la nature. Elle doit être recyclée auprès d'une déchetterie ou d'un garagiste. Il s'agit juste ici de réaliser un bac dans lequel vous mettrez du sable avec un peu d'huile de vidange. Bien entendu, le bac sera rempli une seule fois et ainsi constitué il sera à conserver et à toujours réutiliser (j'ai le mien depuis que je suis à Vendin soit 27 ans).


(source image : gallica)


..........

lundi 2 octobre 2017

Quels outils acheter pour démarrer son potager ?



  Le choix des outils a une grande importance. Les bons outils sont primordiaux pour bien commencer.


   Au départ, pas la peine d’acheter des dizaines d’outils, quelques-uns, bien choisis vous permettront de bien démarrer. Il sera temps, par la suite, petit à petit, d’en ajouter d’autres.


Quels outils acheter pour démarrer son potager ?


   Voici une liste de quelques outils bien utiles :

  • une fourche bêche : non pas pour retourner la terre, mais juste pour l’aérer ou une Grelinette (ou son équivalent comme une Biogrif')

  • un râteau : pour enlever les cailloux, étaler et rendre la terre plus fine

  • un croc : pour émietter la terre, griffer en surface, étaler le BRF (je vous en reparlerai plus tard)

  • une binette : pour désherber et creuser vos rangées

  • des bacs de semis : vous pouvez utiliser des bacs en plastique ou en polystyrène de récupération

  • un plantoir : un manche de bêche cassé et « taillé » en pointe peut faire l’affaire

  • un arrosoir :  un (ou plusieurs) arrosoir, muni d’une pomme est un outil indispensable. Cela vous permettra d’arroser vos semis et vos plantations, sans les noyer

  • un transplantoir : sorte de petite pelle vous permettant de repiquer vos plants

  • un cordeau si vous semez en ligne : vous pouvez le fabriquer en prenant 2 morceaux de branches droites et une corde (une vieille corde à sauter peut également faire l’affaire)

  • un sécateur : de bonne qualité. Il durera longtemps

    Quels outils acheter pour démarrer son potager ?


    • une pelote de ficelle et une paire de ciseaux : pour lier vos pieds de tomate, par exemple

    • un couteau : pour récolter vos choux, salades, etc.

    • un panier : pour ramasser vos récoltes

    • un seau solide : pour transporter, par exemple, de la terre, du compost, ou du BRF

    • une bêche : pour creuser les trous de plantation de vos arbres et arbustes, mais également pour transférer le compost ou la terre dans votre seau ou votre brouette



      • une brouette : uniquement si la surface de votre terrain est importante ou si vous avez de grosses quantités de matières (terre, compost) à déplacer



      • un pulvérisateur : pour les purins et autres macérations, infusions et décoctions

      • une paire de gants : indispensables pour votre sécurité, les gants vous protégeront contre tout risque de piqûres, griffures, coupures, qui peuvent vous inoculer le tétanos et vous éviteront d'avoir des épines ou des échardes.


      Dans un prochain article, nous verrons comment se les procurer à moindre coût.

      Si vous pensez à d'autres outils indispensables, n'hésitez pas à les ajouter dans les commentaires.


      ..........

      samedi 30 septembre 2017

      La récolte des coings



      C'est la pleine période pour récolter les coings.

      Le problème avec les coings c'est qu'il faut les cueillir au bon moment. Trop tôt, ils ne sont pas mûrs et ne mûriront plus une fois cueillis. Trop tard, ils peuvent éclater avec la pluie ou être atteints de moniliose.

      Comme c'est une maladie fongique (due à l'humidité), on peut faire un traitement préventif au printemps à base de décoction d'ail et un autre à base de bicarbonate. Mais une partie de mes branches étant trop hautes, je ne peux faire ce traitement que sur une petite partie de l'arbre.

      En général je préfère la gelée, mais ça contient beaucoup de sucre et Katy préfère la compote que personnellement je trouve un peu granuleuse, mais qui est beaucoup moins riche en sucre.

      Donc nous avons fait de la compote (je n'ai mis que 3 cuillères à soupe de sucre de canne blond bio dans la cocotte). Nous avons obtenu 5 bocaux qui sont partis au congélateur et un supplémentaire (rempli à la moitié) pour nous régaler tout de suite.




      Nous avons conservé une partie des coings en parfait état pour que Katy les utilise pour des recettes. Je me suis donc régalée avec un coing poché et sa crème au noix. Si vous voulez faire de même, la recette est ici : https://lesgourmandesastucieuses.blogspot.fr/2017/09/coings-sur-lit-de-creme-vegan-et.html




      Le mélange est vraiment bon, en plus ce sont 2 fruits de saison !

      Je ne sais pas à quoi vont servir les derniers coings, mais ce sera certainement très bon également.

      mercredi 27 septembre 2017

      Et si on s'essayait à la vannerie sauvage ?

      Et si on s'essayait à la vannerie sauvage ?


      Aujourd'hui, je voudrais vous parler d'un de mes derniers coups de coeur. Il s'agit du livre Vannerie bucolique de Patricia Brangeon paru aux éditions Terre Vivante.

      J'ai toujours rêvé de réaliser des objets à partir de végétaux trouvés au fil de mes balades dans la nature. Mais, jusqu'à maintenant, les résultats n'étaient pas concluants.

      Peut-être que je n'utilisais pas les bons végétaux ou les bonnes techniques ou que je ne réalisais pas ma cueillette au bon moment. Ce qui est sûr, c'est qu'il me manquait des informations et des connaissances techniques sur le sujet.

      Or, ce livre répond à toutes mes interrogations.
      On apprend tout d'abord à sélectionner les bons végétaux (ceux utilisables vraiment en vannerie) ainsi que  les bonnes périodes de récolte. Et, les photos sont là pour nous permettre, en cas de doute, de bien identifier les différentes espèces.

      L'auteure nous présente ensuite les différents outils à utiliser.
      Puis, nous découvrons les préparations et techniques de tressage.

      Une fois les différentes techniques maîtrisées, il ne nous reste plus qu'à nous lancer. Pour ce faire, l'auteure nous propose 13 exemples bien détaillés (et en images) de réalisations.

      Enfin, un glossaire nous permet de comprendre les termes spécifiques utilisés dans l'ouvrage.

      Un livre qui donne envie de se lancer, même si la maîtrise des techniques est moins simple qu'il n'y paraît (mais je ne suis peut-être vraiment pas douée 😃)




      lundi 25 septembre 2017

      Visite de mon jardin organisée par la FREDON Nord-Pas-de-Calais lors de la formation des vendeurs en jardinerie



      Dans le cadre d'une formation des conseillers vendeurs des jardineries ayant signé la Charte Jardineries, aux techniques de jardinage naturel, La FREDON Nord-Pas-de-Calais m'avait demandé de faire visiter mon jardin en permaculture.







      Qu'est-ce que la FREDON Nord-Pas-de-Calais?

      C'est la Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles Nord Pas-de-Calais.
      C'est un Organisme à Vocation Sanitaire dans le domaine du végétal, expert en santé des végétaux dont le but est la surveillance, la prévention et la lutte contre les dangers sanitaires.

      (source FREDON Nord-Pas-de-Calais http://www.fredon-npdc.com/pages/presentation_de_la_fredonpag.html )







      Qu'est-ce que la charte Jardineries ?

      "Il s'agit de la charte "jardiner en préservant sa santé et l'environnement".

      Ses principaux objectifs  :
      -      Promouvoir le jardinage écologique et orienter le plus possible le conseil à destination des jardiniers amateurs vers les techniques alternatives aux produits phytopharmaceutiques,
      -      Préserver la ressource en eau,
      -      Lutter contre les plantes exotiques envahissantes.

      Engagement des points de ventes signataires :
      - Encourager l'amélioration des pratiques. Les vendeurs sont, pour cela, formés aux risques liés à l'utilisation des pesticides sur la santé et l'environnement, et aux techniques de jardinage au naturel.
      - Valoriser les solutions sans pesticides présentes dans la surface de vente. Des supports de communication sont mis à leur disposition pour atteindre cet objectif.
      - Limiter la vente de plantes qui peuvent s'avérer envahissantes dans les milieux naturels"

      (source FREDON Nord-Pas-de-Calais http://www.fredon-npdc.com/pages/jardineriespag.html )






      Bien évidemment, j'ai oublié de leur parler de plein de choses... Mais, j'espère que cette visite aura pu leur donner une vision de ce que l'on peut produire sans pesticides ni engrais chimiques.

      samedi 23 septembre 2017

      Quelques exemples de légumes d'hiver (vidéo)

      Quelques exemples de légumes d'hiver (vidéo)


      Dans cette vidéo, je vous montre une partie de mes légumes d'hiver et notamment des variétés qui restent dans le jardin tout l'hiver et gèlent et dégèlent sans problèmes.




      mercredi 20 septembre 2017

      Nems de consoude et sauce vinaigrette



      Aujourd'hui, je vous propose une recette de Nems de consoude, avec l'aimable autorisation de Katy Gawelik du blog Les Gourmandes Astucieuses.

      Si vous suivez ce blog, vous savez que j'ai pas mal de consoude un peu partout dans le jardin, tellement c'est une plante sauvage utile. (Je vous renvoie à mes articles http://ecolo-bio-nature.blogspot.fr/2011/08/la-consoude.html et http://ecolo-bio-nature.blogspot.fr/2012/09/mon-legume-prefere-la-consoude.html)

      On peut notamment la manger et l'avantage d'en faire des nems, c'est que la partie externe rugueuse sert de velcro.

      Pour cette recette, il vous faut :
      - du riz cuit (10 bonnes cuillères à soupe)
      - 8 grandes feuilles de consoude
      - du vert d'oignon
      - 15 feuilles d'origan sauvage
      - de la sarriette
      - de l'ail déshydraté bio
      - du sel
      - 1 cuillère à café de moutarde bio
      - 1 cuillère à soupe d'huile d'olive bio
      - 1 cuillère à soupe de vinaigre d'alcool blanc bio


      Commencez par laver les plantes cueillies dans le jardin. Pour faire la farce, mettez dans un saladier, une dizaine de cuillères de Riz cuit, le vert d'oignon, l'Origan et la Sarriette émincés finement, une grosse pincée d'ail déshydraté bio et 1 pincée de sel.

      Faites bouillir de l'eau dans un grand faitout.  Faites blanchir rapidement les feuilles de Consoude, pour les ramollir un peu. (Cela va très vite : de 10 à 20 secondes, suivant leur taille. Il faut éviter qu'elles ne se déchirent.)

      Prenez une feuille et étalez-la sur une surface plane. Mettez au centre un peu de farce. Commencez à rouler délicatement en rabattant les bords et roulez jusqu'au bout.
      Faites la même chose pour les autres feuilles.

      Préparez la vinaigrette, en mélangeant 1 petite cuillère à café de moutarde bio, 1 cuillère à soupe d'huile d'olive bio et 1 cuillère à soupe de vinaigre d'alcool blanc bio.

      Il vous suffira ensuite de déguster les nems en les trempant dans la vinaigrette.

      Vous pouvez retrouver la recette pas-à-pas en image sur le blog Les Gourmandes astucieuses en cliquant ici : http://lesgourmandesastucieuses.blogspot.fr/2013/07/nems-de-consoude.html




      Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...